Re­trou­ver la lu­mière

PRIMÉ ■ Glo­ry, drame po­li­ti­co­so­cial bul­gare de Kris­ti­na Gro­ze­va et Pe­tar Val­cha­nov a rem­por­té la Flèche de cris­tal du 8e Fes­ti­val de ci­né­ma eu­ro­péen des Arcs (Sa­voie). ALPE D’HUEZ ■ Le Fes­ti­val de la co­mé­die de l’Alpe d’Huez se dé­rou­le­ra du 17 au 22 janv

La Montagne (Vichy) - - Cinéma -

« Sou­ve­nir » du Belge Ba­vo De­furne met en scène Isa­belle Hup­pert en an­cienne gloire de la chan­son de­ve­nue ou­vrière dans une usine de pâ­té qui va ten­ter de re­lan­cer sa car­rière. Un film au ton tra­gi-co­mique, entre mé­lan­co­lie et hu­mour.

Li­liane (Isa­belle Hup­pert), connue au­tre­fois sous le nom de scène de Lau­ra, tra­vaille dé­sor­mais à la chaîne dans l’usine Por­luxe. Vê­tue d’une com­bi­nai­son blanche de la tête aux pieds, char­lotte sur la tête, elle dis­pose mé­ti­cu­leu­se­ment des feuilles de lau­rier sur des pâ­tés in­dus­triels, sans ja­mais plus évo­quer son pas­sé. Mais un jour, elle ren­contre Jean (Ké­vin Azaïs), un jeune in­té­ri­maire qui rêve de de­ve­nir boxeur pro­fes­sion­nel. Il re­con­naît im­mé­dia­te­ment en elle l’an­cienne gloire qui a par­ti­ci­pé à l’Eu­ro­vi­sion. Il se met en tête de l’ai­der à faire son come­back, alors que se noue entre eux une his­toire d’amour.

Ce film à l’es­thé­tique soi­gnée, dont la mu­sique est si­gnée par

le groupe Pink Mar­ti­ni, os­cille entre mé­lo­drame à la Dou­glas Sirk, nos­tal­gie, réa­lisme so­cial et mo­ments de co­mé­die pour ra­con­ter cette his­toire. « J’étais très cu­rieux d’ex­plo­rer les émo­tions de quel­qu’un qui est ou­blié, qui avait plein d’es­poirs et d’op­ti­misme et dont la vie a sou­dain mal tour­né », ex­plique Ba­vo De­furne. « Ce que ra­conte le film, c’est jus­te­ment une mé­ta­mor­phose pour al­ler vers un op­ti­misme re­trou­vé. Pour y ar­ri­

ver, je crois qu’il faut une autre per­sonne qui n’est pas en­core abî­mée par la vie », a ajou­té le réa­li­sa­teur fla­mand, dont c’est le deuxième film après Sur le che­min des dunes (2011).

Étoile dé­chue

Sou­ve­nir joue aus­si sur l’image de la star Isa­belle Hup­pert pour faire ce por­trait d’une étoile dé­chue qui tente de re­ve­nir dans la lu­mière. La co­mé­dienne, nom­mée aux Gol­den Globes pour son rôle dans Elle de Paul Ve­rhoe­ven, ex­celle dans les rup­tures de ton et pro­voque les rires du pu­blic dans ses pres­ta­tions de chan­teuse sur scène à l’an­cienne, où Li­liane s’ac­com­pagne d’une ges­tuelle dé­mons­tra­tive.

Faire re­vivre la star

Pa­thé­tique au dé­part quand elle se pro­duit de­vant des par­terres de mi­li­taires ou dans une mai­son de re­traite, l’hé­roïne va peu à peu re­ga­gner son au­ra per­due, alors qu’elle se met à re­vivre au con­tact de Jean.

« Au dé­but du film, Li­liane est froide et dis­tante, mais on de­vine tout un vé­cu. Il fal­lait alors faire re­vivre la star der­rière la ve­dette ou­bliée. Jean va ou­vrir la boîte de Pan­dore », ex­plique Ba­vo De­furne. « On voit tout de suite que cette dame n’est pas à sa place à l’usine. Dès le dé­but, on crée cette en­vie chez le spec­ta­teur de li­bé­rer l’ar­tiste dans l’ou­vrière ».

« On se dit : “Ne gâche pas ton ta­lent en dé­co­rant des pâ­tés Isa­belle Hup­pert, ne fais pas ça !” » Pour le réa­li­sa­teur, « dé­co­rer des pâ­tés, boire un verre, re­gar­der la té­lé­vi­sion ou fu­mer une ci­ga­rette, sont des ac­tions très ba­nales qu’Isa­belle Hup­pert réus­sit à nour­rir d’émo­tions sub­tiles et com­plexes ». ■

➔ Sou­ve­nir. Drame de Ba­vo De­furne. France (1h30).

DR

ISA­BELLE HUP­PERT. Lau­ra, an­cienne gloire de la chan­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.