Hos­pi­ta­li­sa­tions en hausse pour les en­fants

La Montagne (Vichy) - - Magazine Santé -

Se­lon le Bul­le­tin épi­dé­mio­lo­gique heb­do­ma­daire (BEH), les ad­mis­sions aux ur­gences après une in­toxi­ca­tion au can­na­bis chez les en­fants s’ins­crivent à la hausse. Exemple dans la ré­gion Provence-Alpes-Cô­ted’Azur.

À par­tir des don­nées du Pro­gramme de mé­di­ca­li­sa­tion des sys­tèmes d’in­for­ma­tion (PMSI), l’Agence du Mé­di­ca­ment (ANSM) avait émis en 2015 une alerte re­la­tive à l’aug­men­ta­tion des hos­pi­ta­li­sa­tions pour in­ges­tion de can­na­bis chez l’en­fant. L’étude ren­due pu­blique la se­maine der­nière par le BEH va dans le même sens. Elle s’est in­té­res­sée à 15 ser­vices d’ur­gence de la ré­gion PACA.

Ré­sul­tats, sur la pé­riode 2009­2014, un to­tal de 1.182 pa­tients ont été ad­mis aux ur­gences pour une in­toxi­ca­tion au can­na­bis (consom­ma­tion et in­ges­tion ac­ci­den­telle). La pro­por­tion était maxi­male entre 15 et 18 ans (20,4 %). Plus in­quié­tant, les moins de 8 ans re­pré­sen­taient 4,1 % des ad­mis­sions.

Les 8­15 ans par­ti­cu­liè­re­ment tou­chés

« Nos don­nées montrent une aug­men­ta­tion du phé­no­mène, tous âges confon­dus entre 2009 et 2014 en ré­gion PACA », pré­cisent les ré­dac­teurs du BEH. « La hausse la plus mar­quée concerne les 8­15 ans et avant 8 ans ». Sur les 49 en­fants de moins de 8 ans in­toxi­qués, deux avaient moins de deux ans et ont été ad­mis en ré­ani­ma­tion, ce qui sou­ligne la gra­vi­té po­ten­tielle de l’in­toxi­ca­tion chez le nour­ris­son. ■

AFP

UR­GENCES. Entre 2009 et 2014, 1.182 jeunes pa­tients ad­mis en PACA pour consom­ma­tion ou in­ges­tion ac­ci­den­telle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.