Cinq morts dans un double ca­ram­bo­lage

Une cin­quan­taine de vé­hi­cules se sont en­cas­trés dans le brouillard

La Montagne (Vichy) - - Jeux -

Cinq per­sonnes ont pé­ri hier et une ving­taine d’autres ont été bles­sées, dont une griè­ve­ment, lors du double ca­ram­bo­lage d’une cin­quan­taine de vé­hi­cules, sur une voie ra­pide de Ven­dée, au mi­lieu d’un épais brouillard. « Vous avez un mur de brouillard d’un seul coup » de­vant vous « et vous ne sa­vez plus ce qui se passe », a ra­con­té l’un des res­ca­pés. « Tous les vé­hi­cules se sont en­cas­trés de plein fouet, sans avoir eu le temps de frei­ner. Ca n’ar­rê­tait pas, c’est là que c’était atroce. »

Une cin­quan­taine de vé­hi­cules ont été im­pli­qués dans deux ac­ci­dents dis­tincts qui se sont pro­duits, se­lon la pré­fec­ture, vers 9 h 50, dans cha­cun des sens de cir­cu­la­tion de la voie ra­pide re­liant la Roche­sur­Yon et les Sables­d’Olonne. Les deux ac­ci­dents, dans les­quels sont im­pli­qués cinq poids lourds, ont eu lieu au même en­droit, à hau­teur de Sainte­Flaive­des­Loup.

Sans pré­ci­ser la na­tio­na­li­té des vic­times, le pro­cu­reur de La Roche­sur­Yon, Her­vé Lol­lic, a in­di­qué qu’il s’agis­sait d’un homme et d’une femme d’en­vi­ron 80 ans, d’un homme et d’une femme de 60 ans et d’une jeune femme de 20 ans.

Deux ac­ci­dents dis­tincts se sont pro­duits, a ex­pli­qué le pro­cu­reur. « Il semble bien que le pre­mier choc se soit pro­duit sur la voie re­liant Les Sa­blesd’Olonne à La Roche­sur­Yon, que des per­sonnes aient ten­té de sor­tir de leur vé­hi­cule et de tra­ver­ser la voie pour se mettre à l’abri, et qu’elles n’aient pas été vues par les voi­tures qui ar­ ri­vaient dans l’autre sens. »

« On a une par­tie des vic­times qui ont été at­teintes de cette fa­çon­là, et mal­heu­reu­se­ment nous avons eu du “sur­ac­ci­dent”, à la fois sur la même voie que le pre­mier choc, et en­suite dans l’autre sens », a­t­il ajou­té.

Le mi­nistre en Ven­dée

Le mi­nistre de l’In­té­rieur, Bru­no Le Roux, ar­ri­vé en dé­but de soi­rée en Ven­dée, a in­di­qué de son cô­té « qu’à l’évi­dence le fac­teur prin­ci­pal est la nappe de brouillard qui a opa­ci­fié cet en­droit et a dû en­traî­ner de mul­tiples ac­ci­dents ».

Plus d’une ving­taine d’am­bu­lances ont par­ti­ci­pé aux se­cours qui ont mo­bi­li­sé aus­si une cen­taine de gen­darmes et plus de 110 pom­piers. Un poste mé­di­cal avan­cé a été éta­bli et des vé­hi­ cules de se­cours rou­tiers ont été en­voyés pour dés­in­car­cé­rer des pas­sa­gers de leurs vé­hi­cules. Le plan No­vi (dis­po­si­tif de se­cours en cas de nom­breuses vic­times) a été ac­ti­vé.

Le par­quet a ou­vert une en­quête pour dé­ter­mi­ner les causes de l’ac­ci­dent. Des dé­pis­tages d’al­coo­lé­mie et de consom­ma­tion de stu­pé­fiants ont été réa­li­sés « sur les per­sonnes dont l’état de san­té le per­met­tait » mais « au­cun conduc­teur n’avait bu ni consom­mé de stu­pé­fiants », a in­di­qué le pro­cu­reur.

« Notre but main­te­nant, c’est sa­voir le plus pré­ci­sé­ment pos­sible ce qui s’est pas­sé », a dit Her­vé Lol­lic. Pour les be­soins de l’en­quête, des cli­chés en trois di­men­sions de­vaient être réa­li­sés à par­tir d’un hé­li­co­ptère. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.