Mo­der­ni­té et tra­di­tion de la Géor­gie

La Montagne (Vichy) - - Allier Actualité - Sou­kaï­na Laâ­bi­da et Char­lé­lie Mi­chel

les ar­chi­tectes Sou­kaï­na Laâ­bi­da et Char­lé­lie Mi­chel sont par­tis d’Au­vergne, le 10 sep­tembre. Après une pre­mière étape en Grèce, puis en Égypte, les voi­ci en Géor­gie.

Le Cau­case. Vingt­cinq an­nées après la dis­so­lu­tion de l’U.R.S.S., la Géor­gie est un état neuf qui se dé­ve­loppe avec suc­cès. In­sé­ré entre la Rus­sie au nord, la Turquie au sud, l’Ar­mé­nie et l’Azer­baïd­jan à l’est et la mer Noire à l’ouest, ce pe­tit pays doit son exis­tence aux mon­tagnes du Cau­case : cette fron­tière na­tu­relle avec la Rus­sie abrite des peuples re­cu­lés qu’il s’agit d’uni­fier.

Entre les an­nées 1990 et 2008, de ré­cents conflits ar­més ont fait ap­pa­raître deux ré­gions au­to­nomes pro­té­gées par l’ar­mée russe : l’Ab­kha­zie et l’Os­sé­tie du Sud.

La Géor­gie, un état neuf. Dé­cou­vrez avec nous les dy­na­mismes de cet état en pleine transition : l’ou­ver­ture d’une éco­no­mie sur l’in­ter­na­tio­nal dans la ca­pi­tale Tbi­lis­si, le dé­ve­lop­pe­ment d’une éco­no­mie du tou­risme liée à la ran­don­née et aux sports d’hiver dans les ré­gions mon­ta­gneuses de la Sva­né­tie et de la Tou­ché­tie, une éco­no­mie agri­cole liée aux vins en Ka­khé­tie, des villes bal­néaires sur la mer Noire.

Les 48 heures pas­sées entre les aé­ro­ports du Caire, d’Athènes et de Tbi­lis­si ont été notre unique tran­ PÉ­RIPLE. Il a fal­lu huit heures de mi­ni­bus à Char­lé­lie et Sou­kaï­na pour at­teindre Mes­tia, pre­mier vil­lage de la ré­gion et point de dé­part des ran­don­nées.

si­tion entre le cli­mat chaud égyp­tien et le cli­mat mon­ta­gneux du Cau­case.

Tbi­lis­si est une ville éton­nam­ment éclec­tique et pai­sible. Dans cette ville pa­limp­seste se cô­toient églises à l’ori­gine de la chré­tien­té or­tho­doxe, mos­quées et bains ther­maux da­tant de l’Em­pire ot­to­man, sy­na­gogues, bâ­ti­ments ins­ti­tu­tion­nels et parcs vou­lus par les tsars russes, grands en­sembles de lo­ge­ments so­vié­tiques, ré­cents com­mis­sa­riats dans des boîtes en verre et constructions mé­tal­liques contem­po­raines illu­mi­

nées la nuit.

Les tours dé­fen­sives, une spé­ci­fi­ci­té de l’ha­bi­tat cau­ca­sien. L’hiver ap­proche. Les pre­mières neiges s’ac­cu­mulent dans le Cau­case. Nous nous hâ­tons de re­joindre la Sva­né­tie avant que les routes de mon­tagne, en­nei­gées, ne soient blo­quées. Il faut huit heures de mi­ni­bus pour at­teindre Mes­tia, pre­mier vil­lage de la ré­gion et point de dé­part des ran­don­nées. Notre ob­jec­tif : huit jours de marche pour at­teindre Ush­gu­li. À 2.200 m d’al­ti­tude, c’est le vil­lage ha­bi­té en per­ma­nence le plus haut d’Eu­rope !

Ici, les vil­lages pos­sèdent de nom­breuses tours dé­fen­sives pour se pro­té­ger des mul­tiples in­va­sions. Les mai­sons, en pierre, pos­sèdent à l’étage une ga­le­rie en bois der­rière une ver­rière qui illu­mine lar­ge­ment les pièces su­pé­rieures. Nous dor­mons chaque nuit chez l’ha­bi­tant et nous ré­chauf­fons le soir dans l’unique pièce ha­bi­tée l’hiver.

Après chaque jour­née de marche par ­8°, en pré­sence de vaches, che­vaux et co­chons éle­vés en pleine li­ber­té, c’est un ré­con­fort de sé­cher nos chaus­sures près du poêle, boire un

thé, man­ger quelques man­da­rines et un kha­cha­pou­ri, pain four­ré au fro­mage fon­du.

Aux ori­gines des vins. Re­tour à Tbi­lis­si, pour se re­mettre d’un coup de froid. Nous en pro­fi­tons pour nous dé­tendre dans les bains sul­fu­rés de la vielle ville.

Nous re­joi­gnons la Ka­khé­tie, ré­gion à l’est du pays et ber­ceau des pre­miers vins au monde ! De grandes am­phores en­fouies dans le sol conservent les vins au coeur même des mai­sons tra­di­tion­nelles.

Ces mai­sons se consti­tuent d’une unique pièce

se­mi­en­cas­trée, éclai­rée par un grand dôme cen­tral. La fa­mille cuisine, dis­cute, mange et dort dans ce même es­pace très sin­gu­lier.

Il est temps de re­joindre l’est de la Turquie. Nous at­tei­gnons la mer Noire par un temps plu­vieux et dé­cou­vrons Ba­tu­mi, prin­ci­pale ville bal­néaire. L’Ana­to­lie n’est plus qu’à quelques ki­lo­mètres ! ■

➔ Les conseils de Sou­kaï­na et Char­lé­lie. Dé­cou­vrez la Géor­gie à tra­vers trois films et un do­cu­men­taire : Man­da­rines réa­li­sé par Za­za Uru­shadze ; Terre éphé­mère, par George Ova­sh­vi­li ; De­puis qu’Otar est par­ti, de Ju­lie Ber­tuc­cel­li ; Les routes de l’im­pos­sible : les ra­vi­tailleurs du Cau­case. HA­BI­TAT. Dans les vil­lages de Sva­né­tie, chaque mai­son s’ac­com­pagne d’une tour. Haute de 2 à 4 étages, elle per­met de re­pé­rer de très loin l’ar­ri­vée d’en­ne­mis et de sto­cker les ré­coltes. La mai­son ad­ja­cente s’in­sère dans la pente en se­mi­en­cas­trant le ni­veau bas, ou en le sur­éle­vant d’un sol sou­vent hu­mide ou en­nei­gé, par des pi­lo­tis en pierre. Au rez­de­chaus­sée, une en­trée des­sert une pièce car­rée in­tro­ver­tie ap­pe­lée kou­kh­na, dans la­quelle toute la fa­mille cuisine, mange et dort du­rant l’hiver. Les usages s’y dé­roulent au­tour du poêle à bois sur le­quel on chauffe l’eau et fait mi­jo­ter le re­pas du soir. À l’étage, une ga­le­rie re­fer­mée par une ver­rière des­sert et illu­mine des chambres et une pièce de ré­cep­tion ap­pe­lée Za­la, uti­li­sée en été. Chaque fa­mille élève vaches et co­chons en li­ber­té, cultive ses pommes de terre, pro­duit son pain et son fro­mage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.