Et pour­quoi pas un Noël vert !

La Montagne (Vichy) - - Jeux -

Un Noël blanc ne se dé­crète pas. En re­vanche un Noël peut être un peu plus vert, sans sa­cri­fier à la fête.

L’an der­nier, 5,3 mil­lions de sa­pins na­tu­rels et en­vi­ron un mil­lion de sa­pins ar­ti­ci­fiels sont ve­nus or­ner les sa­lons fran­çais. Le sa­pin na­tu­rel per­met de sou­te­nir les pro­duc­teurs lo­caux, sou­ligne l’Agence de l’en­vi­ron­ne­ment (Ademe). La plu­part sont is­sus de plan­ta­tions agri­coles et hexa­go­nales (Ju­ra et Mor­van sur­tout). En re­vanche, pour com­pen­ser l’im­pact de la fa­bri­ca­tion d’un sa­pin en plas­tique, il faut le gar­der « au moins 20 ans », ajoute l’Ademe.

Une fois les fêtes ter­mi­nées, l’idéal est de re­plan­ter son arbre dans le jar­din. Ou bien de le dé­po­ser en dé­chet­te­rie ou dans les lieux pré­vus (ma­ga­sins, coins de rue…), avec ou sans sac à sa­pin (bio­dé­gra­dable).

Pour les dé­co­ra­tions ven­dues en ma­ga­sins, même prin­cipe que pour le sa­pin fac­tice : les gar­der le plus long­temps pos­sible. Si on ne peut ré­sis­ter aux guir­landes élec­triques, pri­vi­lé­

gier les am­poules LED. Dé­sor­mais on peut aus­si trou­ver des guir­landes de Noël so­laires. Pour li­mi­ter la pol­lu­tion de l’air in­té­rieur, neige ar­ti­fi­cielle et pein­tures cou­vrant les branches sont au­tant de pro­duits chi­miques dé­con­seillés. Ces flo­cages em­pêchent en outre le com­pos­tage du sa­pin.

Sur la table de fête, la vais­selle « en dur » se­ra tou­jours pré­fé­ra­

ble aux go­be­lets de plas­tique je­tables ou autres as­siettes en car­ton, et tel­le­ment plus chic.

Jouets, ca­fe­tières, per­ceuses, gui­tares… plu­tôt que se tour­ner vers des pro­duits neufs, on peut pré­fé­rer les qua­si neufs re­con­di­tion­nés. Même les grands sites de vente en ligne s’y sont mis, comme Ama­zon. Mieux vaut pri­vi­lé­gier les jouets sans piles et frap­pés de la­bels de qua­li­té : FSC ou PEFC pour le bois is­su de fo­rêts du­rables, lo­go Nor­dic Eco­la­bel cer­ti­fiant l’ab­sence de sub­stances chi­miques dan­ge­reuses…

Re­cy­cla­bi­li­té

L’UFC­Que Choi­sir et France Na­ture En­vi­ron­ne­ment in­vitent aus­si à pri­vi­lé­gier les ar­ticles por­tant le lo­go « tri­man », sy­no­nyme de re­cy­cla­bi­li­té. Le symbole du bon­homme aux trois flèches per­met de­puis 2015 de dis­tin­guer les pro­duits bé­né­fi­ciant d’une fi­lière de re­cy­clage : em­bal­lages, pa­pier, ap­pa­reils élec­tro­niques, meubles…

A l’in­verse, beau­coup de pré­sents sous le sa­pin ne se re­cyclent pas (jouets, ma­té­riel de sport, cos­mé­tiques, vais­selle…). La pro­ve­nance géo­gra­phique peut être un autre cri­tère de choix, pour ten­ter de li­mi­ter l’im­pact car­bone d’une sai­son qui voit le nombre de co­lis dis­tri­bués dou­bler par rap­port au reste de l’an­née.

En­fin, mieux vaut em­bal­ler ses ca­deaux avec du pa­pier re­cy­clé ou is­su de fo­rêts du­rables. Les pa­piers brillants, eux, ne sont pas re­cy­clables! ■

PHO­TO PHI­LIPPE DESSAIGNE

DÉ­CO­RA­TIONS. Les gar­der le plus long­temps pos­sible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.