Pas de pa­nier gar­ni pour les bas­ket­teurs

Avec un ré­veillon de Noël coin­cé entre deux matches, les fêtes se­ront stu­dieuses pour les joueurs de Vi­chy-Cler­mont. Cer­tains s’au­to­ri­se­ront tout de même un re­pas amé­lio­ré…

La Montagne (Vichy) - - Vichy Réveillonner Autrement - Oli­vier Re­zel oli­vier.re­zel@cen­tre­france.com

C’est une ha­bi­tude depuis la sai­son 20112012, ins­pi­rée du foot­ball an­glais et de son fa­meux « Boxing day ». Dé­sor­mais, les bas­ket­teurs pro­fes­sion­nels passent les fêtes de Noël sur le par­quet.

Aux ou­bliettes la fa­meuse trêve des confi­seurs. Entre un dé­pla­ce­ment à Saint­Quen­tin ce soir, veille de ré­veillon, et la ré­cep­tion de Bou­logne­sur­Mer le mar­di 27, au pa­lais des sports Pierre­Cou­lon, le ca­len­drier des joueurs de la JA Vi­chy­Cler­mont Mé­tro­pole (JAVCM) ne laisse pas beau­coup de place aux agapes.

Alors, un ré­veillon sans coupe de cham­pagne ni foie gras pour les bas­ket­teurs au­ver­gnats ? Au ni­veau du club, au­cune consigne n’a été don­née. « On ne va pas mettre quel­qu’un der­rière toutes les dindes de Noël, ob­ serve Sté­phane Dao, le coach de Vi­chy­Cler­mont. Ce sont des gens res­pon­sables et pro­fes­sion­nels. » Et d’ajou­ter : « S’ils font un pe­tit écart pour Noël, on ne pour­ra pas leur en vou­loir. »

Le ca­pi­taine des jaune et rouge, Gré­go­ry Les­sort, avoue « n’avoir ja­mais fait d’ex­cès ». Mais il s’au­to­rise pour l’oc­ca­sion un re­pas amé­lio­ré à la sauce an­tillaise. « Comme je suis Mar­ti­ni­quais, il y a tou­jours du bou­din créole à la table, mais aus­si des pâ­tés sa­lés, faits avec de la viande et de la pâte bri­sée », confie Gré­go­ry Les­sort, qui va faire en re­vanche l’im­passe sur l’al­cool. « J’en bois très peu pen­dant l’an­née. L’al­ co­ol, c’est un frein à une longue car­rière. Ça fait par­tie du jeu quand on est spor­tif de haut ni­veau », pré­cise le tren­te­naire, dont le re­pas en fa­mille du 25 dé­cembre à mi­di ne de­vra pas être co­pieux avec un en­traî­ne­ment pro­gram­mé dans la soi­rée.

Es­car­gots et foie gras… mais en pe­tites quan­ti­tés

Autre ama­teur de bonne chère dans l’ef­fec­tif, Da­vid De­nave s’ap­prête à re­joindre sa fa­mille à Saint­Étienne entre deux matches. « Ça va être un ré­veillon très tran­quille », pré­vient le joueur. Tran­quille, mais pas sans sa­veurs. « Je mange tou­jours des es­car­gots. Et aus­si du foie gras. Mais je me res­treins au ni­veau des quan­ti­tés pour ne pas être ma­lade », ex­plique l’ar­rière de la JAVCM.

Ce der­nier compte bien se rat­tra­per après le match du 27 dé­cembre. Le cham­pion­nat ne re­pren­dra que le 14 jan­vier pour Vi­chy­Cler­mont. Ce qui lais­se­ra un peu de temps aux joueurs pour éli­mi­ner les bulles de cham­pagnes et les plats en sauce. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.