L’ASM ré­agit à la sus­pen­sion de Fal­goux

La Montagne (Vichy) - - Sports Rugby - N. C.

Le di­rec­teur spor­tif Franck Azé­ma et son pré­sident Eric de Cro­mières ont te­nu à ré­agir à la dé­ci­sion de l’au­dience dis­ci­pli­naire de l’EPCR qui avait condam­né, mer­cre­di soir, le pi­lier cler­mon­tois Etienne Fal­goux à sept se­maines de sus­pen­sion pour une sup­po­sée four­chette. Et le coach cler­mon­tois ne mâche pas ses mots : « Dans les rucks au­jourd’hui, les choses vont très vite et en l’es­pace d’une se­conde, 4-5-6 joueurs peuvent se re­trou­ver dans des si­tua­tions de contact, ex­plique le coach au­ver­gnat. Des faits de jeu si­mi­laires, il doit y en avoir des di­zaines par match ! On en sort un comme ça et on dit le ta­rif d’en­trée c’est 12 se­maines et nous de­vrions presque être contents que ce­la soit ra­me­né à 7 se­maines ! ». Il ne s’ar­rête pas là et met éga­le­ment en doute le manque de co­hé­rence des dé­ci­sions de l’EPCR, s’ap­puyant sur une photo im­pres­sion­nante de Da­vit Zi­rak­sh­vi­li, vic­time d’un doigt dans l’oeil et non sanc­tion­né il y a dix jours : « On a un vrai sen­ti­ment d’in­jus­tice car, la se­maine pas­sée, nous avions sol­li­ci­té la com­mis­sion de dis­ci­pline sur un geste si­mi­laire de Ro­ry Best, le ca­pi­taine de l’Ul­ster qui a vi­si­ble­ment tou­ché la zone des yeux de Da­to. Il ne s’est pas fait ce­la en se grat­tant les yeux dans un ruck ou en se fai­sant un fond de l’oeil ! On nous a ré­pon­du que le geste était “sans in­ten­tion”… ». Le pré­sident Eric de Cro­mières conclut : « Je me ré­serve le droit d’en­ga­ger toute pro­cé­dure adé­quate. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.