Feu vert pour la ligne Lyon­Tu­rin

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités - AFP

L’As­sem­blée na­tio­nale a don­né son feu vert, hier, en pre­mière lecture, à la ra­ti­fi­ca­tion de l’ac­cord entre la France et l’Ita­lie pour lan­cer les tra­vaux dé­fi­ni­tifs de la nou­velle ligne fer­ro­viaire Lyon-Tu­rin, au grand dam des op­po­sants.

Cen­sé le­ver les der­niers obs­tacles à un co­los­sal chan­tier de douze ans, l’ac­cord a été si­gné en fé­vrier 2015, puis com­plé­té en mars der­nier par Mat­teo Ren­zi et Fran­çois Hol­lande. Si l’ac­cord est va­li­dé par le Par­le­ment fran­çais, les ap­pels d’offres pour les mar­chés de tra­vaux se­ront lan­cés en 2017 pour un dé­mar­rage des chan­tiers en 2018.

Un mil­lion de poids lourds

Sou­te­nu par les deux pays, ce pro­jet est contes­té depuis des an­nées par des éco­lo­gistes, tant du cô­té ita­lien que fran­çais. La Chambre des dé­pu­tés ita­lienne a ap­prou­vé le même do­cu­ment mar­di, après le Sé­nat ita­lien le 16 no­vembre.

Les par­ti­sans du pro­jet, qui com­bine fret et trans­port de voya­geurs, as­surent qu’il per­met­tra de ré­duire sen­si­ble­ment le OP­PO­SANTS. Un pro­jet d’en­ver­gure contes­té depuis des an­nées par des éco­lo­gistes tant cô­té ita­lien que fran­çais.

temps de tra­jet Pa­ris­Mi­lan, de contri­buer à ef­fa­cer la bar­rière al­pine et sur­tout de trans­fé­rer l’équi­valent d’un mil­lion de poids lourds de la route vers le rail, évi­tant ain­si l’émis­sion de trois mil­lions de tonnes de CO2 par an. Un tun­nel in­ter­na­tio­nal de 57 km consti­tue­ra l’ou­vrage ma­jeur de la ligne, entre Saint­Jean­deMau­rienne (en France) et Suse (en Ita­lie).

Ce pro­jet fer­ro­viaire consti­tue un élé­ment clé du cor­ri­dor tran­seu­ro­péen mé­di­ter­ra­néen re­liant la

pé­nin­sule ibé­rique à l’Eu­rope cen­trale et orien­tale, plaident aus­si ses dé­fen­seurs. Le coût to­tal de cette « au­to­route fer­ro­viaire », dont la mise en ser­vice est pré­vue vers 2030, est es­ti­mé à quelque 26 mil­liards d’eu­ros, dont 8,6 mil­liards pour le seul tun­nel. Il se­ra par­ta­gé par l’Union eu­ro­péenne et les deux pays.

Le coût fi­nal pour­rait s’éta­blir pour la France à 2,46 mil­liards d’eu­ros cou­rants, se­lon l’étude d’im­pact du gou­ver­ne­ment. « L’État a confir­mé son en­ga­ge­ment ferme sur ce pro­jet, dont les do­ta­tions pour 2017 sont ins­crites en loi de fi­nances » et « se­ront com­plé­tées par les res­sources is­sues du Fonds de dé­ve­lop­pe­ment d’une po­li­tique in­ter­mo­dale des trans­ports dans le mas­sif al­pin », ali­men­té par les re­cettes des tun­nels rou­tiers du MontB­lanc et du Fréjus, se­lon le rap­por­teur, Mi­chel Des­tot (PS), dé­pu­té de l’Isère.

Mar­di, une di­zaine d’as­so­cia­tions de dé­fense de l’environnement avaient ap­pe­lé les dé­pu­tés à pri­vi­lé­gier les in­fra­struc­tures exis­tantes et « sous­uti­li­sées », plu­tôt que de vo­ter ce pro­jet de loi. Hier, Eu­rope Éco­lo­gie­Les Verts a dé­non­cé une « ga­be­gie d’ar­gent pu­blic » et af­fir­mer que ce­la ren­for­ce­rait « la pol­lu­tion des ca­mions ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.