La JAVCM a re­noué avec le suc­cès (70-77) à Saint-Quen­tin hier

VOYAGE/CH’TI TOUR ■ Par­tis lun­di pour le Nord, ren­trés cette nuit, et à l’en­traî­ne­ment le 25 dé­cembre

La Montagne (Vichy) - - La Une - En Hauts de France, Jean-Phi­lippe Béal

À l’heure où « Pe­tit pa­pa Noël » fête ses 70 ans de tube, la JAVCM au­rait bien de­man­dé, comme ca­deau, de ne pas avoir à s’in­fli­ger un road-trip d’une se­maine dans le nord de la France à cette pé­riode. Ré­cit.

«Nous étions jeunes et larges d’épaules, ban­dits joyeux in­so­lents et drôles », chan­tait La­villiers, sur « On the road again ».

Jeunes et larges d’épaule, les hommes de Sté­phane Dao le sont sans au­cun doute. Mais « ban­dits joyeux, in­so­lents et drôles », ces der­niers temps, pas trop…

En­core moins avec comme ca­deau de Noël d’avoir dû prendre lun­di, la di­rec­tion de Lille, avant SaintQuen­tin, pour ne re­trou­ver l’Au­vergne que la nuit der­nière.

Un « road­trip » à la Fran­çaise, comme la NBA en ré­serve à ses fran­chises mais bien sûr, avec les Amé­ri­cains, en taille XXL… En France, si la sai­son offre tou­jours un en­chaî­ne­ment de deux matchs à l’ex­té­rieur, res­ter en grande va­drouille entre deux ren­contres n’est pas si fré­quent. Oli­vier Sour­zac, ma­na­ger gé­né­ral de la JA Vichy de­puis la sai­son 1997­1998, puis de la JAVCM : « Comme voyages de plu­sieurs jours, j’ai des sou­ve­nirs de Coupe d’Eu­rope, d’en­chaî­ne­ment cham­pion­nat et coupe, de Se­maine des As… Mais en cham­pion­nat seule­ment, non… »

Moins pé­nible, ce­pen­dant que le Or­chies – Hyères­Tou­lon au­quel le ca­len­drier avait contraint la JAVCM la sai­son pas­sée : « On avait pen­sé un temps

faire un stop sur la route à Lyon. Fi­na­le­ment, on était re­pas­sé par Vichy… »

Pour Charles­Hen­ri Bron­chard, qui n’au­rait pas dé­pa­reillé dans le cas­ting d’« Ea­sy ri­der », ce voyage en Hauts de France, ce n’est pas « Road to Hell » non plus : « Spor­ti­ve­ment, c’est même bien qu’on soit res­té sur place. Il faut être re­con­nais­sant au club de nous avoir épar­gné les tra­jets en bus. Ça fa­ci­lite la ré­cu­pé­ra­tion et on peut s’en­traî­ner. Bon, après, c’est vrai que lors­qu’on perd le pre­mier match… Moi, dans ces cas­là, au pe­tit­déj du len­de­main, je suis un peu

ours (sou­rire). Il me faut bien 48 heures pour di­gé­rer. On tourne un peu en rond. Si on avait ga­gné, je se­rais peut­être al­lé me ba­la­der mais là, pas en­vie. Je pré­fère me concen­trer sur la ré­cup, bien man­ger, bien s’hy­dra­ter car très vite, il y a un autre match à pré­pa­rer… »

Le ca­pi­taine Greg Les­sort est d’ac­cord : « Deux matchs rap­pro­chés, au moins, ça ne laisse pas le temps de co­gi­ter. » Et de lais­ser le doute s’im­mis­cer…

Cô­té staff aus­si, il y a eu, du bou­lot, in­for­mel avec quelques dis­cus­sions entre le coach Sté­phane Dao

et les joueurs, plus ca­drées, no­tam­ment lors des séances vi­déo pré­pa­rées par Jo­na­than Ne­bout, son as­sis­tant. Sans ou­blier les en­traî­ne­ments, après ré­flexion en amont : « Dès le ca­len­drier connu, on re­garde tra­jet, hô­tel et ré­ser­va­tion de la salle pen­dant notre sé­jour », ex­plique Oli­vier Sour­zac. À Lille, les Au­ver­gnats ont pu de nou­veau fou­ler le par­quet de Saint­Sau­veur, mer­cre­di, len­de­main du match.

Mais l’in­ten­dance va bien au­de­là, de la com­po­si­tion des me­nus sou­mis aux hô­tels au… la­vage des maillots, de match comme d’en­traî­ne­ment. À

Lille, le LMB avait mis à dis­po­si­tion, ses ma­chines et… Jean, fi­dèle in­ten­dant de 84 ans qui, à la grande sur­prise d’Oli­vier Sour­zac, s’est char­gé de tout, tôt le len­de­main ma­tin du match. L’ac­cueil Ch’ti !

Bref, avec l’ha­bi­tude, tout roule. Sauf le bus : « Il y a l’am­pli­tude ho­raire de tra­vail du chauf­feur à res­pec­ter ». D’où hier, pour le shoo­ting de fin de ma­ti­née à Saint­Quen­tin, le re­cours à une na­vette lo­cale pour lais­ser à Da­niel, qui ac­com­pagne la JAVCM de­puis deux ans, son temps de re­pos ré­gle­men­taire avant son tra­jet de nuit.

En fait, le prin­ci­pal sou­ ci, c’est la pé­riode même à la­quelle tombe ce « road ­trip ». No­tam­ment pour les pères de fa­mille du groupe : « Elles me manquent, c’est sûr », re­late ain­si Charles­Hen­ri Bron­chard, évo­quant ses filles de 4 et 6 ans : « Elles ont leur pe­tite vie et elles com­prennent ce que je fais. J’es­saie de leur don­ner le maxi­mum quand je suis à la mai­son. Mais là, elles sont en va­cances, et moi n’y suis pas… »

« Quand même par­ti­cu­lier » Greg Les­sort

Pères de fa­mille et Père Noël

Greg Les­sort, qu’on a aper­çu entre Lille et SaintQuen­tin avec un bon­net de Père Noël sur la tête, est père de 3 gar­çons et une fille, âgés de 8 ans et de­mi à un an et de­mi : « Ne pas ren­trer entre deux matchs, je ne l’ai pas fait tant que ça et en­core moins à cette pé­riode ! Les en­fants savent que je pars en dé­pla­ce­ment mais une se­maine, pen­dant ces va­cances de Noël, très fa­mi­liales, c’est quand même par­ti­cu­lier. C’est plein de pré­pa­ra­tifs, et je ne suis pas là. Mais avec mon épouse, on s’y at­ten­dait. Quand le ca­len­drier est pa­ru, elle m’a dit : “Tu vas voir, vous al­lez res­ter là­haut car c’est plus pra­tique ! »

Mais la si­tua­tion la plus par­ti­cu­lière est bien celle du pi­vot amé­ri­cain Jar­ryd Cole, pa­pa de­puis quelques se­maines d’une deuxième pe­tite fille : « Comme je ne suis pas là, c’est mon épouse qui fait tout le bou­lot ! (sou­rire )Je ne suis pas du genre à m’en­nuyer en voyage : or­di­na­teur, TV, té­lé­phone à ma fa­mille. Mais là, 5 jours, alors que ma fille vient d’ar­ri­ver, c’est long. Mais ça fait long­temps que je joue au basket, on est des pros, c’est comme ça. Et je me dis que lorsque je se­rai ren­tré au­près d’elle, ce se­ra une joie plus grande en­core ! »

Et dire que dès de­main, il fau­dra re­trou­ver le par­quet pour pré­pa­rer la ve­nue de Bou­logne, mar­di!■

PHO­TOS JEAN-PHI­LIPPE BÉAL

EN­TRAέNE­MENTS. Un voyage en bal­lons, c’est aus­si des salles mises à dis­po­si­tion par les clubs ad­verses.

IN­TEN­DANCE. Du bon usage des lave-linge du club lillois…

PRÉPA. Le jeu ad­verse est dis­sé­qué en stats et mon­tage vi­déo.

RÉ­CU­PÉ­RA­TION. Le stret­ching est aus­si au pro­gramme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.