LE PAS­SAGE PRÉ­SU­MÉ D’ANIS AM­RI SUR LE SOL FRAN­ÇAIS APRÈS L’AT­TEN­TAT SUS­CITE DES IN­TER­RO­GA­TIONS

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

RÉ­AC­TIONS. Co­lère. L’hy­po­thèse se­lon la­quelle l’au­teur pré­su­mé de l’at­ten­tat de Ber­lin se­rait pas­sé par la France avant de re­joindre l’Ita­lie a fait l’ob­jet, hier, de plu­sieurs com­men­taires po­li­tiques. Ma­rine Le Pen (FN). « La France, comme la plu­part de ses voi­sins, en est ré­duite à ap­prendre après coup qu’un dji­ha­diste ar­mé et dan­ge­reux se ba­la­dait pro­ba­ble­ment sur son sol. Je ré­itère l’en­ga­ge­ment de re­don­ner à la France la pleine maî­trise de sa sou­ve­rai­ne­té, de ses fron­tières na­tio­nales et de mettre fin en consé­quence aux ac­cords de Schen­gen ». Éric Ciot­ti (LR). « Nous n’avons pas un sui­vi suf­fi­sam­ment ef­fi­cace, suf­fi­sam­ment pro­tec­teur, de ceux qui sont au­jourd’hui en si­tua­tion lé­gale dans l’Union eu­ro­péenne avec le sta­tut de de­man­deurs d’asile. Et donc il fau­dra être beau­coup moins naïf, beau­coup plus vi­gi­lant. Il faut un contrôle aux fron­tières ex­ternes de l’Eu­rope pour re­cen­ser tous ceux qui entrent dans le ter­ri­toire Schen­gen ». Thier­ry So­lère (LR). « C’est quand même in­croyable qu’un ter­ro­riste re­cher­ché par toutes les po­lices d’Eu­rope ait pu en­trer sur le ter­ri­toire na­tio­nal, ma­ni­fes­te­ment ar­mé, puis en res­sor­tir sans être in­quié­té, alors que nous sommes en plein état d’ur­gence. Nous de­man­dons à Bru­no Le Roux des ex­pli­ca­tions sur cette dé­faillance ma­jeure de notre chaîne de sé­cu­ri­té », a com­men­té le porte­pa­role (pho­to AFP) de Fran­çois Fillon. Fran­çois de Ru­gy (can­di­dat éco­lo­giste à la pri­maire PS). « La fin de ca­vale d’Anis Am­ri montre l’uti­li­té de la co­opé­ra­tion po­li­cière/ju­di­ciaire en Eu­rope : in­ter­con­nexion des fi­chiers, man­dat d’ar­rêt eu­ro­péen… » (tweet) ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.