Et Vi­chy-Cler­mont se re­dres­sa

La Montagne (Vichy) - - Sports - Basket-ball - Textes Jean-Phi­lippe Béal

La JAVCM a ob­te­nu, ven­dre­di soir, la ré­com­pense à ses ef­forts et trou­vé la bonne voie à suivre.

La JAVCM était attendue au tour­nant, ven­dre­di soir, à SaintQuen­tin : « On vou­lait ga­gner au moins un de ces deux matchs à l’ex­té­rieur et on s’était mis un peu le cou­teau sous la gorge en per­dant à Lille, même si Lille y était pour quelque chose », a re­con­nu son coach Sté­phane Dao.

Qui avait dé­ci­dé, pour la pre­mière fois, de lan­cer dans le 5 ma­jeur et au poste 3 plu­tôt qu’au 4 qui lui est ha­bi­tuel­le­ment dé­vo­lu, Ro­muald Mo­ren­cy. L’in­té­res­sé en était vrai­ment heu­reux : « Le coach m’a fait confiance, en plus au poste au­quel j’ai été for­mé. Ça fait plai­sir. Je de­vais sur­tout me concen­trer sur les tâches dé­fen­sives. Je n’ai pas fait trop d’er­reurs, je crois (sou­rire ).»

Dao confir­ma : « On avait be­soin de gran­dir notre équipe et avec deux matchs à l’ex­té­rieur en trois jours, on avait be­soin d’avoir du jus. Or “Ro­mu” ap­porte énor­mé­ment de

jus. Ça ne se tra­duit pas en sta­tis­tiques (7 re­bonds et un contre quand même) mais il en­lève deux bal­lons im­por­tants qui ren­traient dans le cercle et prend le dernier re­bond dé­fen­sif, très im­por­tant lui aus­si ! »

Le coach qui avait fi­na­le­ment lais­sé, par pré­cau­tion, Ri­da El Am­ra­ni (épaule) au re­pos, a aus­si ap­pré­cié de pou­voir faire rentrer un Cé­dric Bah, pri­vé de com­pé­ti­tion de­puis de longues se­maines pour des pro­blèmes phy­siques.

Et « qui s’est bien bat­tu », dixit Dao lui­même.

Bien sûr, tout n’a pas été par­fait dans ce match. Après une deuxième pé­riode jo­li­ment (parce que po­sé­ment) trous­sée, l’en­tame ré­gu­liè­re­ment mau­dite, elle, du 3e quart­temps a, cette fois, été pas­sée sans en­combres. Jus­qu’à même por­ter l’avance au­ver­gnate à des hau­teurs in­es­pé­rées ces der­niers temps (30­51 puis 36­57, 33e), mais mé­ri­tées par la qua­li­té du col­lec­tif dé­ployée des deux cô­tés du ter­rain à cette pé­riode, et qui n’était pas pour rien dans le dé­rè­gle­ment du jeu axo­nais.

Mais la suite fut plus la­bo­rieuse : « Dé­jà, quand on mène à l’ex­té­rieur de 21 points, je pense qu’on peut dire, oui, qu’on y a mis la ma­nière. Mais c’est vrai qu’alors, on est par­ta­gé entre le fait de gé­rer et d’avan­cer. Et gé­rer, ça on ne sait pas le faire. »

Ce qui fut en­core plus criant en fin de match : « On rentre dans les toutes der­nières mi­nutes avec seule­ment deux fautes d’équipes. Et on laisse les vagues ar­ri­ver, on ne casse pas le rythme alors qu’on a des fautes à don­ner. » De fait, le SQBB a pu en­tre­voir un meilleur re­tour en­core que ce­lui à 70­74. « C’est le seul bé­mol à ce match, es­time le tech­ni­cien mé­tro­po­li­tain. Mais dans le ves­tiaire, j’ai vu des gars vexés par leur 4e quart­temps et c’est bon signe. Car ils savent où ils ont pé­ché. C’est in­té­res­sant car on sait ce qu’on va pou­voir tra­vailler. »

Alors, puisque c’est Noël, of­frons la conclu­sion au jeune Mo­ren­cy : « Glo­ba­le­ment, on a fait un bon match même si à + 21, on a man­qué de lu­ci­di­té quand ils sont mon­tés en in­ten­si­té dé­fen­sive. Mais ça fait du bien de ter­mi­ner cette se­maine à l’ex­té­rieur comme ce­la. À nous de confir­mer contre Bou­logne. » Dès mar­di. ■

Par­ta­gés entre gé­rer et avan­cer

PHO­TO G. PORTELETTE

MO­REN­CY. Une bonne pre­mière dans le 5 ma­jeur pour le jeune Mé­tro­po­li­tain, ici contes­tant Rhoomes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.