Fos chute, mais Char­le­ville n’en pro­fite pas

La Montagne (Vichy) - - Sports - Basket-ball -

Il fal­lait bien que ça ar­rive un jour, mais il a tout de même fal­lu at­tendre 12 jour­nées, soit plus d’un tiers de la phase ré­gu­lière du cham­pion­nat, pour voir tom­ber Fos-sur-Mer.

Évreux, chez lui, grâce à un ex­cellent 3e quart­temps qui lui a per­mis de conte­nir le re­tour pro­ven­çal sur les der­nières mi­nutes, a réa­li­sé l’ex­ploit.

Fos bat­tu, Char­le­ville avait une oc­ca­sion énorme, chez lui, de re­faire la moi­tié de son re­tard sur le lea­der. Mais les Ar­den­nais tiennent, semble­t­il, à te­nir le rythme du lea­der, même dans la dé­faite. L’ex­ploit de Nantes vaut lar­ge­ment ce­lui d’Évreux, en fai­sant sauter la Caisse d’Épargne Are­na.

Juste der­rière, c’est une nou­velle fois ser­ré et as­sez in­cons­tant. Car ils sont plu­sieurs à avoir al­ter­né, sur les deux der­nières jour­nées, vic­toire­dé­faite ou l’in­verse.

Une in­cons­tance per­son­ni­fiée en bas par SaintC­ha­mond et Bou­logne, le SCB ré­agis­sant par­faite­ ment à Aix, Bou­logne, qui ve­nait de le cru­ci­fier dans la Loire réa­li­sant la très mau­vaise opération de la jour­née en s’in­cli­nant à do­mi­cile contre Rouen.

Bou­la­zac, lui, est au plus mal avec trois re­vers de rang. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.