An­née « Euro-ique » pour Ro­nal­do

La Montagne (Vichy) - - Sports Rétro 2016 -

Cris­tia­no avait tout rem­por­té en club, rien en sé­lec­tion. Après avoir ga­gné une troi­sième Ligue des cham­pions avec le Real Ma­drid, en mai, le Por­tu­gais a ré­pa­ré cette ano­ma­lie, le 10 juillet, en s’ad­ju­geant l’Euro.

De quoi faire en­ra­ger Mes­si ! En condui­sant le Por­tu­gal à un pre­mier titre in­ter­na­tio­nal, l’Euro 2016, Cris­tia­no Ro­nal­do est en­tré en­core un peu plus dans l’his­toire de son sport, et a sur­tout fait mieux que son ri­val, mal­heu­reux avec sa sé­lec­tion ar­gen­tine.

FC Bar­ce­lone ou Real Ma­drid ? Mes­si ou Ro­nal­do ? Toutes les sai­sons, les dé­bats s’en­flamment au pe­tit jeu du « qui des deux est le meilleur ? ».

En 2016, c’est Ro­nal­do qui a d’ailleurs re­çu son qua­trième Bal­lon d’Or.

A l’un, on re­con­naît un sens in­né du football, une science confi­nant au gé­nie du dribble et de la passe, mise au ser­vice d’un ma­gni­fique col­lec­tif, ce­lui de Bar­ce­lone. L’autre est l’un des Ga­lac­tiques du Real, et com­pense un ta­lent à peine un peu moins écla­tant

par une dis­ci­pline de fer, un tra­vail achar­né, une ob­ses­sion pour le but, la vic­toire, l’his­toire du football.

Football Leaks la seule ombre

Et si l’image de Mes­si a été ter­nie par les pro­cé­dures ju­di­ciaires con­cer­nant des soup­çons d’éva­sion fis­cale, celle de CR7 n’a

3 Ligues des cham­pions (2008, 2014, 2016), 3 Mon­diaux des clubs (2008, 2014, 2016), 1 Su­per­Coupe d’Eu­rope (2014), 3 cham­pion­nats d’An­gle­terre (2007, 2008, 2009), 1 Coupe d’An­gle­terre (2004), 2 Coupes de la Ligue an­glaise (2006, 2009), 2 Com­mu­ni­ty Shields (2007, 2008), 1 cham­pion­nat d’Es­pagne (2012), 2 Coupe du Roi (2011, 2014), 1 Su­per­coupe d’Es­pagne (2012), 1 Su­per­coupe du Por­tu­gal (2002) 1 Euro (2016). 68 buts (re­cord) en 136 sé­lec­tions (re­cord).

4 Bal­lons d’Or (2008, 2013, 2014, 2016), joueur Fifa (2008), 4 Sou­liers d’Or eu­ro­péens (2008, 2011, 2014, 2015), re­cord de buts mar­qués sur une saison de Ligue des cham­pions (2013-2014 : 17), cinq fois meilleur bu­teur de la Ligue des cham­pions (2007-2008 : 8 buts ; 2012-2013 : 12 buts ; 2013-2014 : 17 buts, 2014-2015 : 10 buts, 20152016, 16 buts), meilleur bu­teur de l’his­toire de la Ligue des cham­pions : 96 buts, meilleur bu­teur du cham­pion­nat d’An­gle­terre (2008, 31 buts), trois fois meilleur bu­teur du cham­pion­nat d’Es­pagne (2011: 41 buts ; 2014: 31 buts, 2015: 48 buts).

pas tar­dé à suivre le même che­min : fin 2016, le Por­tu­gais a re­trou­vé son nom au mi­lieu des Football Leaks, des en­quêtes me­nées par une dou­zaine de mé­dias eu­ro­péens, dont le fran­çais Me­dia­part, et qui l’ac­cusent d’avoir « dis­si­mu­lé 150 mil­lions d’eu­ros dans des pa­ra­dis fis­caux, en Suisse et aux Iles Vierges Bri­tan­niques ».

Une don­née ce­pen­dant per­met dé­sor­mais de les dis­tin­guer. De­puis l’été 2016, seul Cris­tia­no Ro­nal­do est ti­tré au ni­veau in­ter­na­tio­nal.

Il a pas­sé la ma­jeure par­tie de la fi­nale de l’Euro 2016 sur le banc de tou­

che, la faute à un choc avec le fran­çais Dimitri Payet qui l’a con­traint à quit­ter la pe­louse, en larmes et sur ci­vière.

Mais à la fin, ce n’est ni la so­li­di­té de fer de son co­équi­pier Pepe, ni le prag­ma­tisme sa­vant de son sé­lec­tion­neur Fer­nan­do San­tos, en­core moins l’ac­ti­vi­té de Da­ni­lo et William Car­val­ho à la ré­cu­pé­ra­tion ou les ara­besques de Na­ni ou Ri­car­do Qua­res­ma, qu’a re­te­nu l’Eu­rope du football.

Non : l’image de l’Euro, c’est celle du na­tif de Ma­dère, le ge­nou ban­dé et toute tris­tesse bue, qui res­sort des vestiaires pour ha­ran­guer ses co­équi­piers, ac­com­pa­gnant les ac­tions de­puis le bord du ter­rain, vi­brant à chaque of­fen­sive, ser­rant les dents, et fi­na­le­ment hur­lant sa joie après le but vain­queur d’Eder en pro­lon­ga­tion. ■

« Le mo­ment le plus fort de ma vie »

DÉ­LI­VRANCE. En condui­sant le Por­tu­gal à son tout pre­mier titre, Cris­tia­no Ro­nal­do a ren­for­cé un peu plus son sta­tut de lé­gende.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.