Les haies ont aus­si leur uti­li­té

La Montagne (Vichy) - - Agglomération Vivre Son Pays -

Jar­di­ner, c’est pré­voir ce que la terre est ca­pable de vous pro­cu­rer en terme de fruits ou de lé­gumes. C’est aus­si s’en­tou­rer d’un en­vi­ron­ne­ment fa­vo­rable à la vie vé­gé­tale et ani­male.

Les haies, comme les arbres, par leur ha­bi­tat na­tu­rel, contri­buent à un équi­libre qu’est ve­nu pré­sen­ter Gil­bert Tain lors de la der­nière réunion des Jar­di­niers du Bour­bon­nais.

« La haie est mul­tiple. Elle sert de fi­let à l’agri­cul­ture, à pa­rer les bêtes, à l’ha­bi­tat des in­sectes et des oi­seaux, à four­nir des feuilles pour les bêtes et du bois de chauf­fage. »

Elle est aus­si élé­ment de ges­tion de l’es­pace. Qu’elle soit cham­pêtre, sau­vage, ples­sée ou taillée, elle borne les cultures, les prés ou les champs. De sorte « qu’elle offre un pay­sage ha­bi­té et apai­sant a contra­rio de ces es­paces culti­vés, dé­ser­tiques et ternes », fus­ti­geait Gil­bert Tain.

Se­lon lui, la haie est tout au­tant un élé­ment de dé­cors qu’un éco­sys­tème par­fait où faune, flore et homme trouvent cha­cun leur in­té­rêt.

Un mes­sage qu’il a ten­té de faire pas­ser au­près des adhé­rents des Jar­di­niers du Bour­bon­nais à qui il a aus­si pré­sen­té les dif­fé­rentes es­sences d’arbres pou­vant ser­vir de haies d’ali­gne­ment, de clô­ture na­tu­relle, de contre­al­lée. ■

➔ Pra­tique. Pro­chains ren­dez­vous : ven­dre­di 20 jan­vier, avec l’as­sem­blée gé­né­rale, à 20 heures, salle so­cio­cul­tu­relle. Plus d’in­fos sur : http://les­jar­di­niers­du­bour­bon­nais.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.