Ani­ma­tion : le deuxième meilleur film ja­po­nais

La Montagne (Vichy) - - Cinéma - Vé­ro­nique La­coste-Met­tey ve­ro­nique.met­tey@cen­tre­france.com

Au pays de Hayao Miya­za­ki, il n’y a pas que le père de Chi­hi­ro et de Prin­cesse Mo­no­noke. Ses films res­tent des ré­fé­rences in­con­tes­tables. Mais au­jourd’hui que sort le der­nier long mé­trage de Ma­ko­to Shin­kai, on se dis­pen­se­ra de la com­pa­rai­son car il n’y a fi­na­le­ment pas lieu, les deux tra­vaux étant si­mi­laires par la qua­li­té de l’image tout en étant en fait as­sez dif­fé­rents dans le trai­te­ment.

Your name, qui fait ré­fé­rence en an­glais au pré­nom de l’autre qu’il ne faut pas ou­blier, nous plonge dans l’his­toire in­time de deux ado­les­cents que tout sé­pare : Ta­ki est un gar­çon qui vit à To­kyo, tan­dis que Mit­su­ha ha­bite dans la mon­tagne, éle­vée avec sa pe­tite soeur par sa grand­mère. Elle rêve de « sor­tir de ce trou » où elle ha­bite ; où il n’y a même pas un bar ; où il n’y a rien à faire…

Un « étrange phé­no­mène » va

sur­ve­nir : un ma­tin, cha­cun des deux jeunes gens se ré­veille dans la peau de l’autre. On entre alors dans un monde fan­tas­tique an­non­cé par les pre­mières images du film. On reste en même temps dans une cer­taine

réa­li­té de ces ado­les­cents, de leurs pré­oc­cu­pa­tions quo­ti­diennes et de ce phé­no­mène qui les dé­passe.

Une his­toire va se nouer entre eux sans qu’ils la com­prennent. Un lien sym­bo­li­sé par les ru­ bans que Mit­su­ha, sa grand­mère et sa pe­tite soeur tressent à la mai­son, ce « fil du temps », ces noeuds qui se font et se dé­fond. On est par­fois pris dans cet en­che­vê­tre­ment mais as­sez vite, on en sort pour pé­né­trer dans ces pay­sages à cou­per le souffle, dans ces des­sins que l’on vou­drait voir s’ar­rê­ter pour mieux en ap­pré­hen­der les dé­tails…

Une co­mète, qui sur­vient tous les 1.200 ans, sert aus­si de fil rouge à cette his­toire qui a dé­jà réuni au Ja­pon plus de 14 mil­lions de spec­ta­teurs et ap­pa­raît comme un « phé­no­mène ». Un film sur les ados qui de­vrait par­ler aux ados. À ce jour, Your name est le deuxième meilleur film ja­po­nais de tous les temps. Après Le Voyage de Chi­hi­ro de… Hayao Miya­za­ki. ■

ADO­LES­CENTS. Ta­ki et Mit­su­ha ou Mit­su­ha et Ta­ki ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.