Wa­shing­ton sanc­tionne Mos­cou pour in­gé­rence

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Le pré­sident Ba­rack Oba­ma a an­non­cé hier une série de me­sures contre les ser­vices de ren­sei­gne­ment russes, des­ti­nées à sanc­tion­ner Mos­cou ac­cu­sée d’in­gé­rence dans l’élec­tion pré­si­den­tielle américaine.

L’ad­mi­nis­tra­tion américaine ac­cuse la Rus­sie d’avoir or­ches­tré les pi­ra­tages in­for­ma­tiques qui ont me­né au vol et à la pu­bli­ca­tion de mil­liers de mails de res­pon­sables dé­mo­crates, brouillant le mes­sage de la can­di­date dé­mo­crate Hilla­ry Clin­ton.

Les me­sures an­non­cées par le pré­sident amé­ri­cain pré­voient no­tam­ment l’ex­pul­sion de 35 agents des ser­vices de ren­sei­gne­ment russes et le fer­me­ture de deux sites uti­li­sés par ces ser­vices à New­York et dans l’État du Ma­ry­land, près de Wa­shing­ton.

Les sanc­tions visent éga­le­ment di­rec­te­ment les ser­vices de ren­sei­gne­ment russes, le GRU et le FSB, ain­si que des en­tre­prises qui ont four­ni un sou­tien ma­té­riel aux opé­ra­tions in­for­ma­tiques du GRU.

Les sanc­tions ne s’ar­rê­te­ront pas là, a pré­ci­sé le pré­sident amé­ri­cain, pré­ve­nant que les États­Unis pren­dront d’autres me­sures « au mo­ment que nous choi­si­rons », y com­pris des opé­ra­tions se­crètes dont le pu­blic ne se­ra pas in­for­mé. Les me­sures an­non­cées visent éga­le­ment le « ni­veau in­ac­cep­table de har­cè­le­ment » su­bi de­ puis un an par les di­plo­mates amé­ri­cains à Mos­cou, de la part de la po­lice ou des ser­vices de sé­cu­ri­té russes.

Ap­pel aux al­liés

Dans sa dé­cla­ra­tion, Ba­rack Oba­ma lance éga­le­ment un ap­pel à une sorte d’union sa­crée in­ter­na­tio­nale pour faire re­ve­nir Mos­cou dans le droit che­min et l’em­pê­cher de me­ner des me­sures de dé­sta­bi­li­sa­tion dans des pays étran­gers.

Les « amis et al­liés » des États­Unis doivent « tra­vailler en­semble pour contrer les ef­forts de la Rus­sie vi­sant à sa­per les bonnes pra­tiques in­ter­na­tio­nales et à s’in­gé­rer dans le pro­ces­sus dé­mo­cra­tique », a dé­cla­ré le pré­sident amé­ri­cain.

Les sanc­tions dé­ci­dées par Ba­rack Oba­ma moins d’un mois avant son dé­part de la Mai­son Blanche sont une pierre dans le jar­din de Do­nald Trump, qui ne croit pas à l’in­gé­rence de Mos­cou et veut ré­chauf­fer les re­la­tions amé­ri­ca­no­russes. Mais le pré­sident amé­ri­cain sor­tant sait aus­si que beau­coup de res­pon­sables ré­pu­bli­cains ne par­tagent pas l’ana­lyse de Do­nald Trump et sont fa­vo­rables à des sanc­tions contre Mos­cou. ■

➔ Re­jet ca­té­go­rique. La Rus­sie re­jette « ca­té­go­ri­que­ment « les ac­cu­sa­tions in­fon­dées », a dé­cla­ré hier le porte-pa­role du Krem­lin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.