Quelle place pour les dé­cors ?

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre Sa Ville -

Au­jourd’hui, seul deux pièces sont res­tau­rées, un pa­no­ra­mique et une co­lonne, ins­tal­lés ga­le­rie Na­po­léon III. Une so­lu­tion tem­po­raire : le con­trat ne cour­rait que sur l’an­née 2016, et de­vra être re­né­go­cié pour 2017. Il fau­dra en­suite trou­ver une autre so­lu­tion, au fur et à me­sure que les dé­cors re­vien­dront de l’ate­lier de Samuel Cher­pre­net. L’ac­tuel mu­sée de l’opé­ra est bas de pla­fond, et la ga­le­rie Na­po­léon III n’est pas une so­lu­tion en­vi­sa­gée sur le long terme. Un casse­tête, in­duit par la taille des dé­cors. Mais An­toine Paillet est clair : « L’ob­jec­tif de pré­sen­ta­tion au pu­blic est une ques­tion de bon sens. Si l’on consacre des moyens à la res­tau­ra­tion, ce n’est pas pour re­mettre la lampe sous le bois­seau, et ne plus rien mon­trer. » Mais les dé­cors d’Aï­da, rares par dé­fi­ni­tion, car an­ciens, pour­raient don­ner un nou­vel élan au mu­sée de l’opé­ra qui ne croule pas sous les vi­sites, et qui, s’il est riche en cro­quis, photos et archives, n’avait pas énor­mé­ment de dé­cors à pré­sen­ter. « Le pu­blic at­tend autre chose. Ces dé­cors sont la clef. Ils nous per­met­tront de pas­ser à la vi­tesse su­pé­rieure, de voir du spec­tacle. Le mu­sée de l’opé­ra doit évo­quer au pu­blic les fastes de l’opé­ra, et quelque chose de spec­ta­cu­laire. Si vous faites un mu­sée de l’ope­ra en mon­trant uni­que­ment des photos ou des pho­to­co­pies d’af­fiches, les gens se­ront frus­trés. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.