La loi qu’ils vou­draient voir dé­fen­due

La Montagne (Vichy) - - Région Actualité -

Pour chaque cir­cons­crip­tion de l’Al­lier, nous avons sol­li­ci­té les prin­ci­paux can­di­dats sus­cep­tibles d’être dé­pu­té. Voi­ci la pre­mière pro­po­si­tion de loi qu’ils sou­hai­te­raient dé­fendre s’ils sié­geaient à l’As­sem­blée na­tio­nale. PRE­MIÈRE CIR­CONS­CRIP­TION

Pau­line Ri­vière (LREM). « Li­bé­rer l’es­prit d’en­tre­prise en sou­te­nant la créa­tion mais aus­si la crois­sance des en­tre­prises du ter­ri­toire. Ce­la doit no­tam­ment pas­ser par une sup­pres­sion du RSI pour pas­ser au ré­gime gé­né­ral, le droit à l’as­su­rance chô­mage pour tous mais aus­si une ac­tion ré­for­mée de l’ad­mi­nis­tra­tion, afin de la mettre au ser­vice de l’en­tre­prise. »

Jean-Paul Du­frègne (PCF). « Dé­fendre une loi d’orien­ta­tion sur la ru­ra­li­té ar­ti­cu­lée au­tour de trois prio­ri­tés : dé­ve­lop­per les in­fra­struc­tures nu­mé­riques, lan­cer un plan de ré­no­va­tion éner­gé­tique et de ré­no­va­tion du bâ­ti an­cien et des centres bourgs et in­ves­tir pour main­te­nir une qua­li­té de ser­vice, tant pour la san­té que pour l’édu­ca­tion ».

Jean Mal­lot (DVG). « Ga­ran­tir la cou­ver­ture com­plète du ter­ri­toire fran­çais par le très haut dé­bit d’une part, et d’autre part par la té­lé­pho­nie mo­bile, en don­nant une obli­ga­tion de ser­vice pu­blic aux opé­ra­teurs et ain­si sup­pri­mer les zones blanches. L’ab­sence de l’un et l’autre est in­sup­por­table si on veut l’éga­li­té des ter­ri­toires. »

Ma­ga­li Alexandre (PS). « Une de mes prio­ri­tés, c’est le pou­voir d’achat des Fran­çais et des Fran­çaises, des me­sures du quo­ti­dien à prendre tout de suite, no­tam­ment pour les per­sonnes âgées. Il y a ur­gence à re­va­lo­ri­ser le mi­ni­mum vieillesse, la re­traite agri­cole et l’al­lo­ca­tion per­son­nelle d’au­to­no­mie. »

Mi­chèle Ciuch (FN). «Le CICE a bé­né­fi­cié aux grosses en­tre­prises et n’a pas créé d’em­plois. Je veux tout mi­ser sur les PME et TPE, en pro­po­sant d’al­lé­ger leurs charges so­ciales, al­lé­ge­ment qui se­ra condi­tion­né au main­tien de l’em­ploi, par exemple pour em­bau­cher un jeune dont ce se­rait le pre­mier em­ploi. »

Pierre-An­dré Pé­ris­sol (LR). « Dé­fis­ca­li­ser les heures sup­plé­men­taires. C’est une me­sure, qui mar­chait très bien avant d’être cas­sée, qui re­donne du pou­voir d’achat, no­tam­ment aux classes moyennes et

donne de la sou­plesse aux en­tre­prises. Et c’est éga­le­ment une très belle illus­tra­tion de la prio­ri­té à don­ner à la va­leur tra­vail. »

DEUXIÈME CIR­CONS­CRIP­TION

Ni­co­las Brien (PS). « Je pro­po­se­rai une loi sur la trans­for­ma­tion du sys­tème po­li­tique qui comprendrait une in­éli­gi­bi­li­té à vie pour les élus condam­nés pour cor­rup­tion. Je sou­haite éga­le­ment une in­ter­dic­tion de se pré­sen­ter à toute élec­tion pour les per­sonnes qui ne pré­sentent pas un ex­trait de ca­sier ju­di­ciaire vierge ou ne rendent pas pu­blique leur dé­cla­ra­tion d’im­pôts. En­fin, cette loi comprendrait le pla­fon­ne­ment des in­dem­ni­tés des élus à deux smics. » Da­niel Du­glé­ry. (LR). «Ma pro­po­si­tion se­rait un grand texte sur l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire, pour que l’ar­gent pu­blic ne soit pas uni­que­ment concen­tré sur les mé­tro­poles, mais aus­si sur les pôles d’équi­libre du ter­ri­toire comme Mont­lu­çon. Ces villes moyennes qui font aus­si vivre tout un ter­ri­toire au­tour d’elles. Au­tre­fois, le gé­né­ral de Gaulle avait pré­vu un mi­nis­tère de l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toi­

re pour qu’au­cun ter­ri­toire ne soit ou­blié de la Ré­pu­blique. »

Syl­vain Bour­dier (FI). «Ma pre­mière pro­po­si­tion de loi concer­ne­rait la san­té. Mal­gré la li­bé­ra­tion du nu­me­rus clau­sus, on an­nonce en 2027 un manque im­por­tant de gé­né­ra­listes. Je sou­haite que l’on crée des centres de san­té – et non pas des mai­sons de san­té –, dans les­quels on offre aux gé­né­ra­listes sa­la­riés une qua­li­té de tra­vail. Ces centres se­raient plu­ri­dis­ci­pli­naires et fonc­tion­ne­raient en lien avec les hô­pi­taux. Il fau­dra ré­flé­chir éga­le­ment à la fa­çon de mieux ré­par­tir les ef­fec­tifs des mé­de­cins sur le ter­ri­toire. On peut ima­gi­ner par exemple que les jeunes s’ins­tallent là où ils passent leur con­cours. Je pense qu’il vaut mieux in­ci­ter qu’obli­ger. »

Lau­rence Van­ceu­ne­bro­ckMia­lon (LREM). « Mon idée se­rait de pro­po­ser une loi pour en­fin créer l’éga­li­té entre les hommes et les femmes sur le mar­ché de l’em­ploi. 67 % des femmes en âge de tra­vailler ont un em­ploi, c’est 9 points de moins que les hommes. Les femmes sont contraintes de tra­vailler moins, ou de se re­plier vers des temps par­tiels faute de

struc­tures adap­tées sur les ter­ri­toires pour ac­cueillir les en­fants. »

Eli­sa­beth Ca­mus (FN). « J’ai­me­rais mettre en place un ca­hier de do­léances mo­derne ser­vant à connaître les vé­ri­tables at­tentes des ha­bi­tants et leurs réels be­soins. Il se­rait mis en place dans chaque com­mune de l’Al­lier et ana­ly­sé afin de sa­voir quoi faire en­suite. »

TROI­SIÈME CIR­CONS­CRIP­TION

Jacques de Cha­bannes (PRG). « Un ac­cord semble se des­si­ner en­fin pour la ces­sion de gré à gré du der­nier do­maine ther­mal de France qui ap­par­tienne en­core à l’Etat à la ville de Vi­chy. Mais sa concré­ti­sa­tion ren­contre des obs­tacles ré­gle­men­taires : une ces­sion hors mar­ché et une pro­lon­ga­tion de la conces­sion. Comme l’a confir­mé le sé­na­teur­maire de Vi­chy lors du conseil mu­ni­ci­pal du 7 avril 2017, seul un texte de loi peut contour­ner ces obs­tacles. Je lui pro­po­se­rai donc, dans le pro­jet de loi de fi­nances pour 2018, de dé­po­ser deux amen­de­ments

qui, vo­tés dans les mêmes termes à l’As­sem­blée na­tio­nale et au Sé­nat, per­met­tront en­fin d’ac­qué­rir ce pa­tri­moine. »

Bé­né­dicte Pey­rol (LREM). « Ma pre­mière pro­po­si­tion se­rait une loi vi­sant à dé­ve­lop­per les fi­lières d’ap­pren­tis­sage et d’al­ter­nance. Pour qu’il existe dans l’en­semble des ly­cées pro­fes­sion­nels des for­ma­tions dans les fi­lières phares qui manquent de maind’oeuvre : trans­port, bâ­ti­ment, res­tau­ra­tion mais aus­si ser­vice à la per­sonne puisque la po­pu­la­tion du dé­par­te­ment est âgée. A ce su­jet, je vou­drais qu’on aille as­sez vite aus­si dans l’ac­com­pa­gne­ment des ai­dants qu’on ou­blie trop sou­vent. »

Pas­cal De­vos (EELV-PCF). « Ma pre­mière pro­po­si­tion de loi a pour ob­jet de per­mettre à toute la po­pu­la­tion d’ac­cé­der à des soins de qua­li­té, gra­tuits et par­tout. Pour ce­la il est in­dis­pen­sable de mo­di­fier le bud­get de la san­té et de l’éta­blir non pas en fonc­tion des éco­no­mies à réa­li­ser, comme ont été éla­bo­rées les lois Ba­che­lot et Tou­raine, mais en fonc­tion des be­soins des po­pu­la­tions de nos bas­sins de vie. Je de­man­de­rai la sup­pres­sion du nu­me­rus clau­sus, l’ar­rêt des grou­pe­ments et re­struc­tu­ra­tions en cours et l’ar­rêt de toute fer­me­ture d’éta­blis­se­ment et/ou ser­vices ; j’exi­ge­rai un plan de sau­ve­garde bud­gé­taire des hô­pi­taux qui passe par l’ef­fa­ce­ment de la dette et un plan de sor­tie de tous les em­prunts toxiques. »

Ga­briel Ma­quin (LR). « Je pro­po­se­rai une loi de so­li­da­ri­té pour lut­ter contre les dé­serts in­for­ma­tiques. De­puis le dé­but de la cam­pagne, j’ai dé­jà vi­si­té 70 com­munes, et je me rends compte que dans beau­coup de zones ru­rales, il y a des pro­blèmes de connexion In­ter­net et de ré­seau de té­lé­pho­nie mo­bile. Cette si­tua­tion n’est pas ad­mis­sible. Je pro­po­se­rai aus­si que les col­lec­ti­vi­tés lo­cales ob­tiennent la com­pé­tence op­tion­nelle pour le nu­mé­rique »

Jean-Pierre Si­gaud (FN). «Je compte dé­po­ser un pro­jet de loi vi­sant à ré­ta­blir l’ex­pul­sion au­to­ma­tique des cri­mi­nels et des dé­lin­quants étran­gers. Ce­la se fe­ra avec la mise en place d’ac­cords bi­la­té­raux per­met­tant que des étran­gers condam­nés purgent leur peine dans leur pays d’ori­gine. Il y a trop de dé­lin­quants étran­gers dans les pri­sons fran­çaises, qui une fois sor­tis sont une charge pour la France. Si cette loi avait été en ap­pli­ca­tion l’attentat de Nice n’au­rait pas eu lieu. »

Ma­rie-Thé­rèse Dupuis (FI). « Ac­com­pa­gné de 184 autres par­le­men­taires, et avec une pé­ti­tion ras­sem­blant un dixième des élec­teurs, soit plus de 4,5 mil­lions d’élec­teurs, je sou­haite lan­cer un ré­fé­ren­dum lé­gis­la­tif (se­lon l’ar­ticle 11 de la Consti­tu­tion de la cin­quième Ré­pu­blique, ndlr), afin de lan­cer une as­sem­blée cons­ti­tuante, qui condui­rait à l’avè­ne­ment d’une sixième Ré­pu­blique. C’est le préa­lable à toutes les autres lois éco­lo­giques, d’ur­gence so­ciale, que nous sou­hai­tons mettre sur la table en­suite. » ■

AR­CHIVES

AS­SEM­BLÉE NA­TIO­NALE. Em­ploi, pou­voir d’achat, In­ter­net, ac­cès à la san­té, for­ma­tion pro­fes­sion­nelle. Les can­di­dats bour­bon­nais ba­laient un grand nombre de thé­ma­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.