La sé­cu­ri­té pour trou­ver sa voie Les pa­rents d’élèves sen­si­bi­li­sés au pro­blème des ad­dic­tions des en­fants

La Montagne (Vichy) - - Cusset Et Agglo Vivre Son Pays - Es­telle Dis­say es­telle.dis­say@cen­tre­france.com

Une jour­née em­ploi, or­ga­ni­sée par la ville de Cusset, était consa­crée aux mé­tiers de la sû­re­té, hier, au centre so­cial La Pas­se­relle.

Le sec­teur de la sé­cu­ri­té re­crute. En­core faut­il connaître la pa­lette des mé­tiers pour sai­sir une op­por­tu­ni­té. Ser­vices pé­ni­ten­tiaires, po­lice na­tio­nale et mu­ni­ci­pale, ma­rine, gen­dar­me­rie, pom­piers, or­ga­nismes de for­ma­tion et une agence de gar­dien­nage étaient réunis au centre so­cial La Pas­se­relle de Cusset, hier, pour ren­con­trer des per­sonnes en re­cherche d’un em­ploi ou d’une re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle.

« Le mé­tier est mal connu »

« Les ser­vices pé­ni­ten­tiaires re­crutent pour plu­sieurs rai­sons, ex­pliquent Mu­riel Ro­land et Jé­rôme Pru­gnaud, for­ma­teurs à Mou­lins­Yzeure et Riom. De nou­velles mis­sions, comme les ex­trac­tions ju­di­ciaires, sont at­tri­buées aux agents. On ren­force aus­si nos ef­fec­tifs dans le contexte du ter­ro­risme et il faut rem­pla­cer les dé­parts à la re­traite. » Les

grandes ag­glo­mé­ra­tions ab­sorbent une bonne par­tie des nou­veaux ef­fec­tifs, mais des op­por­tu­ni­tés peuvent se pré­sen­ter dans la ré­gion. « Il y a des mu­ta­tions, sou­ligne Mu­riel Ro­land. Donc, des mou­ve­ments avec des ou­ver­tures de poste. Le mé­tier est mal connu. Il ne consiste pas seule­ment à ou­vrir et fer­mer des portes. On trouve des sur­veillants en cui­sine, en ate­lier, des sur­

veillants mé­di­caux aus­si… Le mé­tier peut être com­plè­te­ment dif­fé­rent d’un éta­blis­se­ment à l’autre. »

À Vi­chy, l’Agence pri­vée de gar­dien­nage et de sé­cu­ri­té (APGS 03) re­crute du per­son­nel pour as­su­rer des rem­pla­ce­ments d’été et une pré­sence sur les ma­ni­fes­ta­tions : ani­ma­tions, fes­ti­vals, fêtes, etc.

« Le cer­ti­fi­cat de qua­li­fi­ca­tion pro­fes­sion­nelle agent de pré­ven­tion et de

sé­cu­ri­té est le mi­ni­mum re­quis pour tra­vailler dans le pri­vé, pré­cise San­dy Léo­nard. Mais on a énor­mé­ment de mal à re­cru­ter des per­sonnes com­pé­tentes, qui savent res­pec­ter les consignes de sé­cu­ri­té et gé­rer les conflits. » ■

➔ Pra­tique. Des in­for­ma­tions et de la do­cu­men­ta­tion sur les mé­tiers de la sé­cu­ri­té sont dis­po­nibles au Point in­for­ma­tion jeu­nesse, place de l’Hô­tel-de-Ville, à Vi­chy.

Les pa­rents d’élèves du col­lège Vic­tor­Hu­go ont été in­vi­tés à par­ti­ci­per à un échange et une in­for­ma­tion sur « com­ment ai­der et re­pé­rer son en­fant face aux dif­fé­rentes ad­dic­tions ». Cette ac­tion me­née par la gen­dar­me­rie de Vi­chy s’in­sère dans le cadre du CESC de l’éta­blis­se­ment (Co­mi­té d’édu­ca­tion à la san­té et ci­toyen­ne­té).

De­vant plu­sieurs di­zaines de pa­rents, le ma­jor Braems a no­tam­ment évo­qué les dan­gers d’In­ter­net, no­tam­ment sur les ré­seaux so­ciaux, et les es­cro­que­ries.

De son cô­té, l’ad­ju­dant­chef Vi­vier a abor­dé les dan­gers de la consom­ma­tion de l’al­cool, des ci­ga­rettes et des stu­pé­fiants. Par­mi les nom­breux autres su­jets abor­dés : le har­cè­le­ment à l’école et sur les

ré­seaux so­ciaux, les mau­vaises ren­contres sur la toile, les mes­sages frau­du­leux, les es­cro­que­ries en ligne, le chan­ge­ment com­por­te­men­tal d’un jeune dro­gué. De quoi mieux com­prendre les com­por­te­ments à risque des ado­les­cents afin de mieux les ap­pré­hen­der. ■

PHO­TO EMERIC ENAUD

PRO­FES­SION. Deux agents des centres pé­ni­ten­tiaires de Mou­lins-Yzeure et Riom par­ti­ci­paient à l’opé­ra­tion or­ga­ni­sée, hier, au centre so­cial La Pas­se­relle.

ÉCHANGE. L’ad­ju­dant-chef Vi­vier a no­tam­ment abor­dé les dan­gers de l’al­cool.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.