Frac­tures ou­vertes

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités - BER­NARD STÉ­PHAN ber­nard.ste­phan@cen­tre­france.com

Fran­çois Ba­roin n’a pas dit « c’est plié », mais c’est tout comme. En an­non­çant, une di­zaine de jours avant les lé­gis­la­tives qu’il veut re­cons­ti­tuer le front ré­pu­bli­cain contre le can­di­dat du Front na­tio­nal, il met une croix dé­fi­ni­tive sur tout es­poir pour les Ré­pu­bli­cains de faire la dif­fé­rence dès le pre­mier tour et il dit à tous ceux qui rê­vaient en­core d’une re­vanche ul­time qu’ils doivent re­ve­nir sur terre.

En choi­sis­sant clai­re­ment de rompre avec la po­si­tion du ni ­ni (ni ex­trême droite, ni gauche), Fran­çois Ba­roin re­tourne aux sources de son école po­li­tique ; le chi­ra­quisme. Le maire de Troyes est d’abord le fils spi­ri­tuel de Jacques Chi­rac, il a ap­pris au­près de l’an­cien pré­sident de la Ré­pu­blique qu’on ne tran­sige pas avec le Front na­tio­nal. Sur ce ter­rain, Fran­çois Ba­roin est un exemple de fi­dé­li­té in­tel­lec­tuelle, ra­re­té à si­gna­ler dans ce monde ver­sa­tile de la po­li­tique.

La rai­son de la dé­ci­sion de Fran­çois Ba­roin, si elle s’ap­pelle fi­dé­li­té, peut en ca­cher une autre. Celle­ci prend les ha­bits de l’in­té­rêt tac­tique dans la pers­pec­tive de la com­po­si­tion de la pro­chaine As­sem­blée na­tio­nale. En re­cons­ti­tuant le front ré­pu­bli­cain, le chef de file de LR es­père ré­duire à mi­ni­ma le nombre de dé­pu­tés fron­tistes et ain­si évi­ter sur sa droite la pré­sence d’un groupe po­li­tique qui s’éri­ge­rait en force d’op­po­si­tion aux par­tis dits du sys­tème. Si la for­ma­tion de Ma­rine Le Pen pèse peu, ce se­ra au bé­né­fice de LR dont Fran­çois Ba­roin es­père faire le grand groupe d’op­po­si­tion au Pa­lais Bour­bon.

Fi­dé­li­té et tac­tique certes, mais ces deux ar­gu­ments ne convainquent pas toute la droite LR. La dé­ci­sion de Fran­çois Ba­roin a fait ré­ap­pa­raître à vif les lignes de frac­tures. Le ni­ni est un su­jet de très fortes ten­sions entre les di­vers cou­rants de sa for­ma­tion. Même si cel­le­ci a ga­gné, grâce au front ré­pu­bli­cain, les pré­si­dences des ré­gions des Hauts de France et de Paca. Fran­çois Ba­roin acte un sys­tème qu’il tente d’im­po­ser comme ligne of­fi­cielle de LR, mais c’est sans comp­ter avec de nom­breux can­di­dats com­pa­tibles avec l’élec­to­rat d’ex­trême droite qu’ils n’en­tendent pas igno­rer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.