Do­sière s’em­porte contre les in­qui­si­teurs et mo­ra­li­sa­teurs

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

« La trans­pa­rence sur la vie pri­vée c’est un ré­gime dic­ta­to­rial », a af­fir­mé hier le dé­pu­té PS Re­né Do­sière, scru­ta­teur des dé­penses pu­bliques, au su­jet de l’af­faire Fer­rand, es­ti­mant qu’il ne fal­lait pas « tout mé­lan­ger ».

« La trans­pa­rence c’est un moyen de mieux faire fonc­tion­ner la dé­mo­cra­tie quand il s’agit d’ar­gent pu­blic, mais la trans­pa­rence sur la vie pri­vée c’est un ré­gime dic­ta­to­rial ou mo­ra­li­sa­teur, en­fin c’est l’en­fer », a dé­cla­ré le dé­pu­té de l’Aisne.

Re­né Do­sière, le « Mon­sieur propre » de l’As­sem­blée, a pré­sen­té la se­maine der­nière un plan de mo­ra­li­sa­tion de la vie po­li­tique.

« Je suis très in­quiet de la ma­nière dont les choses se passent », a­t­il dé­cla­ré à pro­pos de la si­tua­tion du mi­nistre de la Co­hé­sion des ter­ri­toires.

Es­ti­mant que fixer les règles de l’exem­pla­ri­té pu­blique était « fa­cile », le dé­pu­té de l’Aisne s’est in­ter­ro­gé sur l’exem­pla­ri­té pri­vée prô­née par le gou­ver­ne­ment. « Qu’est­ce que ça veut dire ? […] Dans le plan pri­vé, le ju­ge­ment c’est quoi ? La mo­rale re­li­gieuse, la mo­rale laïque ? Mais on n’en a rien à faire de la mo­rale », s’est ex­cla­mé le dé­pu­té qui ne brigue pas de nou­veau man­dat. Contrai­re­ment à l’af­faire Fillon, dit­il, « l’es­sen­tiel » de l’af­faire Fer­rand est d’ordre pri­vé. « Dans les en­tre­prises, vous ne croyez pas que l’on prend de pré­fé­rence pour les jobs d’été les en­fants des em­ployés de l’en­tre­prise ? »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.