Des col­la­bo­ra­tions di­verses et de tous les ins­tants

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre Sa Ville -

UN TRA­VAIL DE FOND. Les édu­ca­teurs doivent per­mettre au jeune d’être au­to­nome dans la ges­tion de son quo­ti­dien. Pour ce­la, ils dis­posent d’un grand nombre de par­te­naires dans tous les do­maines afin de four­nir des so­lu­tions. Jean Luc Le­bourg, di­rec­teur ad­joint du pôle pré­ven­tion de l’As­so­cia­tion Dé­par­te­men­tale de Sau­ve­garde de l’En­fance et de l’Ado­les­cence (ADSEA 03) met l’ac­cent sur l’im­por­tance d’un tra­vail col­lec­tif. « On est en re­la­tion per­ma­nente avec de nom­breux par­te­naires. Des en­tre­prises d’in­ser­tion, de l’in­té­rim so­cial, l’édu­ca­tion na­tio­nale dans son en­semble, les centres so­ciaux, le sec­teur ca­ri­ta­tif. Les centres de soin et d’hé­ber­ge­ment sont aus­si in­dis­pen­sables pour une nuit ou quelques jours. » Dans cette dé­marche, le jeune est im­pli­qué, il est par exemple sol­li­ci­té pour faire des tra­vaux ma­nuels, ré­no­ver un lo­cal : « C’est un en­ga­ge­ment mo­ral. Il n’y a pas de condi­tions éta­blies. Mais quand ils disent oui, ils vont jus­qu’au bout. Même s’ils sont en grande dif­fi­cul­té. De cette ma­nière, ils prennent conscience de leur po­ten­tiel et re­trouvent confiance ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.