Le texte s’an­nonce « gra­ti­né en pièges »

Le plus jeune cham­pion de France Guillaume Ter­rien est de re­tour pour la dic­tée du MAB

La Montagne (Vichy) - - Allier Actualité - Pas­cal Lar­cher pas­cal.lar­cher@cen­tre­france.com

Plus jeune cham­pion de France d’or­tho­graphe, en 2004, le Gre­no­blois Guillaume Ter­rien se­ra de re­tour pour ani­mer la deuxième dic­tée du mu­sée Anne-de-Beau­jeu, sa­me­di 3 juin.

La deuxième dic­tée du mu­sée Anne­de­Beau­jeu au­ra lieu de­main sa­me­di, à 14 heures, à l’Es­pace concours du centre de ges­tion de la fonc­tion pu­blique, à Tou­lon­sur­Al­lier (ZI du Lar­ry).

Plus jeune cham­pion de France d’or­tho­graphe, en 2004, le Gre­no­blois Guillaume Ter­rien se­ra de re­tour pour par­ta­ger un après­mi­di dé­dié au plai­sir de la syn­taxe, des ac­cords et des ex­cep­tions. ■ Quel sou­ve­nir gar­dez-vous de la pre­mière dic­tée du MAB, qui a réuni 200 par­ti­ci­pants ? J’ai d’abord été frap­pé par la qua­li­té d’or­ga­ni­sa­tion. Il y avait des chaises de cou­leur dif­fé­rente pour chaque ca­té­go­rie, je n’avais en­core ja­

mais vu ça. J’ai re­çu des avis favorables de nom­breux par­ti­ci­pants. Pour un dé­par­te­ment peu cou­tu­mier du genre ­ contrai­re­ment à la Ven­dée où 5­6 clubs d’or­tho­graphe or­ga­nisent leur concours ­ c’est re­mar­quable. Quand on m’a de­man­dé de re­ve­nir, j’ai dit oui im­mé­dia­te­ment. ■ Est-il pos­sible de réus­sir une dic­tée sans faute ? Il n’y

avait pas eu de zé­ro faute chez les adultes. Mais le sans­faute est qua­si im­pos­sible à at­teindre car le texte est par­ti­cu­liè­re­ment gra­ti­né en pièges. Il est conçu pour faire chu­ter les can­di­dats. Il peut y avoir un piège même dans le titre. ■ Qui écrit le texte de cette dic­tée du MAB ? C’est tou­jours Sté­ven Mo­rand, un étu­diant en tra­duc­tion, po­ly­glotte, âgé de 23 ans et qui est ac­tuel­le­ment à Mos­cou. Il a rem­por­té le cham­pion­nat d’or­tho­graphe en 2014, dans la ca­té­go­rie adultes ama­teurs. ■ Quel thème a été choi­si ?

J’ai pro­mis de col­ler au thème de l’ex­po­si­tion du mu­sée Anne­de­Beau­jeu, qui évoque cette an­née, le Moyen­Âge, avec un prêt du mu­sée de Clu­ny. Le texte se­ra donc consa­cré au Moyen­Âge. ■ Y a-t-il des fautes d’or­tho­graphe que l’on peut plus fa­ci­le­ment évi­ter que d’autres ? Oui, celles qui font ap­pel à la concen­tra­tion, à la ré­flexion. Il faut faire at­ten­tion au sujet et au verbe, à l’ac­cord du par­ti­cipe pas­sé. Il faut se concen­trer sur ce qu’on est cen­sé sa­voir, com­prendre le sens de ce qu’on écrit. Ne pas ou­blier les ma­jus­cules aux noms propres. Et se re­lire, afin de re­pé­rer un mot ou­blié. ■ Un con­seil ? Pen­dant le temps de re­lec­ture, à la fin, se rap­pe­ler que la pre­mière in­tui­tion est souvent la bonne. Sous le stress, on en ar­rive à se po­ser plein de ques­tions. ■ L’écri­ture sim­pli­fiée uti­li­sée pour com­mu­ni­quer sur les ré­seaux so­ciaux ne risque-t-elle pas de per­tur­ber les re­pères ? Quand on est très jeune, il est très dif­fi­cile de faire la part des choses, de sa­voir quelle est la norme. Même chez les plus âgés, l’oeil peut être per­tur­bé par les or­tho­graphes fau­tives. ■ Les mots an­glais conti­nuent-ils leur inexo­rable pro­gres­sion ? Oui. L’im­mense ma­jo­ri­té des mots étran­gers (aus­si chi­nois, ja­po­nais) qui entrent dans le dic­tion­naire sont d’ori­gine an­glo­saxonne. ■ Quels sont vos pro­nos­tics pour les pro­chaines nou­veau­tés ? Je ci­te­rais rooi­bos (un thé), wa­hoo (un pois­son), zi­ka (un vi­rus). L’in­fluence du com­merce, des marques est im­por­tante, avec l’ar­ri­vée ré­cente d’ubé­ri­sa­tion, de youtu­beur, de goo­gli­ser. De nou­velles ex­pres­sions ar­rivent aus­si comme “avoir un trou dans la ra­quette”. J’ai des an­tennes qui captent tout ce qui se dit. ■

➔ Pra­tique. Re­trou­vez le texte de la dic­tée de l’an der­nier sur la­mon­tagne.fr

PHO­TO PHI­LIPPE BI­GARD

DIC­TÉE. La pre­mière dic­tée du mu­sée Anne-de-Beau­jeu avait réuni 200 per­sonnes, sa­me­di 18 juin 2016, à l’es­pace concours de Tou­lon-sur-Al­lier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.