Claude Mi­chy à la tête de l’UCPF : « Réunir sous la même ban­nière »

La Montagne (Vichy) - - Sports Auvergne - Laurent Cal­mut

Claude Mi­chy, fu­tur pré­sident de l’UCPF, évoque son pro­chain rôle à la tête du syn­di­cat pa­tro­nal. Et l’am­bi­tion « de re­ve­nir à des choses plus simples ».

Parce qu’il n’était plus pré­sident de l’AJ Auxerre, Guy Co­tret ne pou­vait plus res­ter à la tête de l’Union des clubs pro­fes­sion­nels de football. Il a donc li­bé­ré son siège de pré­sident, obli­geant l’ins­tance, con­for­mé­ment à ses sta­tuts, à dé­si­gner un nou­veau res­pon­sable.

Vice­pré­sident, Claude Mi­chy a été choi­si à l’una­ni­mi­té par le co­mi­té exé­cu­tif. En at­ten­dant la pro­chaine étape, le 14 juin, et la ra­ti­fi­ca­tion de cette dé­si­gna­tion lors de l’AG de l’UCPF, le pré­sident du Cler­mont Foot évoque sa fu­ture mis­sion à tra­vers « un tra­vail col­lec­tif plu­tôt qu’un ob­jec­tif per­son­nel ».

Un choix pous­sé par l’autre vice­pré­sident, Ber­trand Des­plat (Guin­gamp) : « Il sou­hai­tait qu’un pré­sident de L2 conserve la tête de l’UCPF. C’est une forme de re­con­nais­sance aus­si pour le club. »

Com­po­sé de cinq clubs de L1, dix­sept de L2 et deux de Na­tio­nal, le syn­di­cat oeu­vre­ra, sous l’ère Mi­chy, dans le même but, de­puis que dix­neuf clubs de Ligue 1 ont fait scis­sion pour créer Pre­mière Ligue en 2015 : « Réunir tout le monde sous la même ban­nière et re­ve­nir à des choses plus simples. »

Claude Mi­chy pour­suit : « Ce ne se­ra pas simple, mais il faut trou­ver la bonne for­mule pour que tout le monde y trouve son compte. »

PHO­TO F. CAMPAGNONI

DÉ­SI­GNA­TION. Elle doit être ra­ti­fiée par l’UCPF lors de l’as­sem­blée gé­né­rale du 14 juin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.