Trump sur une autre pla­nète

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Do­nald Trump a an­non­cé, hier, qu’il re­ti­rait les ÉtatsU­nis de l’ac­cord de Pa­ris sur cli­mat. Es­ti­mant que ce­lui-ci « désa­van­tage » son pays, le pré­sident amé­ri­cain a dit son in­ten­tion de né­go­cier un « nou­vel ac­cord » dans « des termes justes pour les États-Unis ».

Après des se­maines d’ater­moie­ments, Do­nald Trump a an­non­cé, hier, la sor­tie des États­Unis de l’ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat, pro­vo­quant une onde de choc à tra­vers le monde et fra­gi­li­sant ce texte his­to­rique si­gné par 194 autres pays.

« L’heure est ve­nue de quit­ter l’ac­cord de Pa­ris » a lancé le pré­sident amé­ri­cain dans les jar­dins de la Mai­son Blanche dans un long dis­cours par­fois confus au cours du­quel il a souvent re­trou­vé les ac­cents d’une cam­pagne élec­to­rale me­née au son de « L’Amé­rique d’abord ».

Re­né­go­cier

« J’ai été élu pour re­pré­sen­ter les ha­bi­tants de Pitts­burgh, pas de Pa­ris », a ajou­té, sous des ap­plau­dis­se­ments nour­ris, le pré­sident sep­tua­gé­naire qui a mis en avant la dé­fense RE­PLI. « J’ai été élu pour re­pré­sen­ter les ha­bi­tants de Pitts­burgh, pas de Pa­ris ».

des em­plois amé­ri­cains.

L’ac­cord de Pa­ris, conclu fin 2015, vise à a conte­nir la hausse de la tem­pé­ra­ture moyenne mondiale « bien en de­çà » de 2°C par rap­port à l’ère pré­in­dus­trielle.

La por­tée de cette dé­ci­

sion va bien au­de­là de la question cli­ma­tique ; elle donne une in­di­ca­tion sur la place que les États­Unis ver­sion Do­nald Trump en­tendent oc­cu­per sur la scène in­ter­na­tio­nale dans les an­nées à ve­nir.

Af­fi­chant sa vo­lon­té de

né­go­cier un « nou­vel ac­cord » ou de re­né­go­cier l’ac­cord de Pa­ris, Do­nald Trump est res­té ex­trê­me­ment éva­sif sur les en­ga­ge­ments que les ÉtatsU­nis se­raient prêts à prendre dans ce cadre.

As­su­rant que le re­trait de son pays n’au­rait « pas beau­coup d’im­pact » sur le cli­mat, il a mar­te­lé qu’il ne « vou­lait rien qui puisse se mettre en tra­vers » de son ac­tion pour re­dres­ser l’éco­no­mie de la pre­mière puis­sance mondiale.

Pas avant 2020

Les États­Unis sont aus­si le deuxième émet­teur mon­dial de gaz à ef­fet de serre, der­rière la Chine.

L’ob­jec­tif des États­Unis, fixé par l’ad­mi­nis­tra­tion Oba­ma, était une ré­duc­tion de 26 % à 28 % de leurs émis­sions de gaz à ef­fet de serre d’ici 2025 par rap­port à 2005.

Con­crè­te­ment, le 45e pré­sident des États­Unis peut in­vo­quer l’ar­ticle 28 de l’ac­cord de Pa­ris, qui per­met aux si­gna­taires d’en sor­tir, mais, en rai­son de la pro­cé­dure pré­vue, cette sor­tie ne de­vien­dra ef­fec­tive qu’en 2020. ■

➔ Pitts­burgh à l’heure de Pa­ris. Le maire de la ville de Pitts­burgh, éri­gée par Do­nald Trump en exemple pour jus­ti­fier son re­trait de l’ac­cord sur le cli­mat, a ta­clé le pré­sident amé­ri­cain, se tour­nant ré­so­lu­ment vers Pa­ris plu­tôt que Wa­shing­ton. « En tant que maire de Pitts­burgh, je peux vous as­su­rer que nous sui­vrons les di­rec­tives de l’ac­cord de Pa­ris pour nos ad­mi­nis­trés, notre éco­no­mie et notre ave­nir », a af­fir­mé Bill Pe­du­to.

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.