Les ci­ta­dins, ces sau­vages…

La Montagne (Vichy) - - Actualité - Muriel Min­gau twit­ter : @mmin­gau

Lau­rence Bi­ber­feld pu­blie Sous la Neige, nos pas à La Ma­nu­fac­ture de Livres. Sor­ti dans la col­lec­tion Ter­ri­to­ri vouée au po­lar an­cré en mi­lieu ru­ral, ce ro­man noir à ca­rac­tère so­cial est aus­si une ode puis­sante à la na­ture.

Au­teure d’une quin­zaine de livres pu­bliés dans la col­lec­tion Sé­rie Noire de Gal­li­mard ou aux édi­tions Au­de­là du Rai­son­nable, Lau­rence Bi­ber­feld a confié son der­nier ou­vrage à l’édi­teur haut­vien­nois Cy­ril Her­ry. Ce texte avait tout pour s’ins­crire dans la col­lec­tion Ter­ri­to­ri qu’il di­rige (ci­des­sous).

Dans Sous la neige, nos pas, l’au­teure ose le choc des cultures. Elle montre qu’il n’est pas né­ces­saire de chan­ger de pays pour le vivre. Chan­ger de mi­lieu, d’en­vi­ron­ne­ment, peut suf­fire. Son hé­roïne, Es­ter, quitte la ville pour vivre au coeur d’une na­ture fa­rouche et fas­ci­nante.

Ins­ti­tu­trice en ré­gion pa­ri­sienne ayant de­man­dé sa mu­ta­tion, elle s’ins­talle dans un pe­tit vil­lage de la Lo­zère, en zone mon­ta­gneuse, sur le rude pla­teau de la Mar­ge­ride. Elle va y vivre les plus belles an­nées de sa vie, avec sa fille Ju­liette, pe­tite sau­va­geonne âgée de cinq ans. Loin de la ville, l’en­fant va

en­fin pou­voir s’épa­nouir.

Es­ter n’ana­ly­se­ra son bon­heur que bien plus tard, à la fin de sa vie, alors qu’elle au­ra de­puis long­temps quit­té cette ré­gion. Il faut dire que sur ce pla­teau, elle re­çoit tout comme un choc. La na­tu­

re s’im­pose à elle dans sa splen­deur et sa vio­lence par­fois. Es­ter vit main­te­nant au fil des sai­sons. L’hi­ver est la plus im­pres­sion­nante, aus­si belle qu’im­pi­toyable pour ceux qui ignorent ses dan­gers.

La sau­va­ge­rie de la na­tu­ re ins­pire à Lau­rence Bi­ber­feld des scènes d’une grande in­ten­si­té, à com­men­cer par celle qui ouvre le livre. Elle dé­peint les pay­sages et les êtres au fil d’une écri­ture un brin so­phis­ti­quée. Ce­la n’ôte rien à la force du propos.

Ha­bi­tants de la Lo­zère

La vie ci­ta­dine pour­suit Es­ter jusque sur le pla­teau. Il n’est pas si fa­cile de se dé­faire de son pas­sé. Une jeune jun­kie qu’Es­ter a ai­dée la re­joint, ame­nant dans la ré­gion de dan­ge­reux in­di­vi­dus. Drogue, viol, mort, ils amènent leurs dé­viances et vio­lences de la ville, pol­luant cette terre pré­ser­vée.

En contre­point, Lau­rence Bi­ber­feld brosse de beaux por­traits des ha­bi­tants de la Lo­zère. Rudes, sin­gu­liers et tai­seux, cer­tains n’en sont pas moins pé­tris d’une belle hu­ma­ni­té. C’est le cas de Lu­cien, voi­sin d’Es­ter et de sa fille.

À tra­vers eux et les pay­sages, l’au­teure peint sans an­gé­lisme et de ma­nière poi­gnante un monde ru­ral qui se meurt. Elle va le faire re­naître au fil de sa plume ima­gi­na­tive, à tra­vers deux per­son­nages de jeunes femmes, qui mènent leur vie li­bre­ment. Ain­si, elle in­tro­duit de l’es­poir dans son ré­cit. D’ailleurs, dans tout ce ro­man noir, elle laisse per­cer une fine lu­mière. ■

➔ Sous la neige, nos pas. De Lau­rence Bi­ber­feld, La Ma­nu­fac­ture de Livres, 169 pages, 16,90 €.

LAU­RENCE BI­BER­FELD. Au­teure d’une quin­zaine de ro­mans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.