ASM et RCT ont ap­pris de leurs er­reurs

La Montagne (Vichy) - - Top 14 - Jean-Paul Co­hade jean-paul.co­hade@cen­tre­france.com

En se his­sant en fi­nale, Cler­mont et Tou­lon ont dé­mon­tré, s’il en était be­soin, qu’ils étaient deux ma­chines à ga­gner. Mais ces pa­trons ont aus­si va­cillé avant d’en ar­ri­ver là.

Mal­gré sa sai­son ca­ho­teuse, mar­quée par une valse des en­traî­neurs que même la Ligue 1 n’ar­ri­ve­rait pas à éga­ler, Tou­lon, au vu de son budget et de son ef­fec­tif, n’est fi­na­le­ment pas un in­vi­té in­con­gru en fi­nale. Con­cer­nant l’ASM, c’est car­ré­ment une his­toire de lo­gique, comme en té­moigne son par­cours eu­ro­péen, écar­tant même un cer­tain RCT au stade des quarts.

Mais, si Cler­mont et Tou­lon ont sor­ti les matchs qu’il fal­lait au bon mo­ment pour re­joindre le Stade de France, les deux clubs ont connu des re­vers de prime abord sur­pre­nants. No­tam­ment sur leur pe­louse, face à un CA Brive, pour­tant pas cen­sé boxer dans la même ca­té­go­rie. Deux coups de ton­nerre qui n’ont pas eu les ASM - BRIVE (26-21). Dé­bor­dé chez lui par le CAB, Cler­mont a su se ser­vir de cet échec. En fai­sant à nou­veau confiance à son équipe « mixte » contre La Ro­chelle, Azé­ma s’est aus­si offert des so­lu­tions pour les phases fi­nales. A l’image de Pe­naud et Can­co­riet, dé­ci­sifs en de­mie.

mêmes ef­fets sur l’un et l’autre des fi­na­listes.

Tou­lon - Brive (5e jour­née, 1 21-25), la confir­ma­tion d’une er­reur de cas­ting. Dé­but sep­tembre, le RCT, ha­bi­tué à in­fli­ger une cor­rec­tion aux Cor­ré­ziens à Mayol, va connaître la pre­mière de ses dés­illu­sions de la sai­son. Re­par­ti sur un nou­veau cycle, avec Die­go Do­min­guez

aux manettes, Tou­lon n’ap­pa­raît pas sou­ve­rain mais il est par­ve­nu à donner le change dans le Béarn, en se­conde pé­riode, face à des Pa­lois qui avaient joué crâ­ne­ment leur chance.

Face aux Cor­ré­ziens, le triple cham­pion d’Eu­rope af­fiche alors des manques cruels sur ses bases, avec une mê­lée en dif­fi­cul­té et

une dis­ci­pline pas au beau fixe, ma­té­ria­li­sés par deux car­tons jaunes pour Tou­lon, un es­sai de pé­na­li­té et 18 points concé­dés au pied. Très loin du Tou­lon qui dé­vo­rait ses proies et preuve que quelque chose ne tour­nait pas vrai­ment rond dans le Var. Le dé­but des en­nuis aus­si pour Die­go Do­min­guez et une forme de désa­veu pour Bou­ djel­lal, qui avait im­po­sé à Del­mas et Dal Ma­so de tra­vailler en­semble pour un ré­sul­tat aux an­ti­podes des at­tentes de l’homme fort du RCT. Rup­ture fi­nale pour le staff en place, le grand cham­bar­de­ment dé­ci­dé par son pré­sident ­ en plu­sieurs temps ­ a per­mis à Tou­lon de re­de­ve­nir lui­même sur le combat et la conquête. Entre les mains de Co­cke­rill, Tou­lon a en­chaî­né les suc­cès, avec un pack sou­ve­rain et un dé­chet mi­ni­mum dans la dis­ci­pline.

Cler­mont - Brive 2 (23e jour­née, 21-26), la pré­cieuse pi­qûre de rap­pel. Tout aus­si ha­bi­tué à dé­rou­ler contre le CAB lors des der­bys, Cler­mont, qui avait même si­gné un suc­cès sans contes­ta­tion en Cor­rèze, n’a pas été plus heu­reux que le RCT, chez lui, face à Brive. Et comme dans le Var, les hommes de Ni­co­las Go­di­gnon ont su in­sis­ter sur les fai­blesses du mo­ment de l’ASM, la­quelle avait li­vré une pre­mière mi­temps très loin de ses stan­dards, face au Ra­cing, à Lille quinze jours plus tôt.

Pré­sen­tant un XV re­ma­ nié par rap­port à ce­lui qui avait battu… Tou­lon, à Mi­che­lin en Cham­pions Cup, l’équipe d’Azé­ma, si sé­rieuse sept jours plus tôt, af­fi­chait d’en­trée un dé­faut de concen­tra­tion et d’en­ga­ge­ment dont les vi­si­teurs se re­pais­saient avec deux es­sais dans le pre­mier quart d’heure.

Mé­con­nais­sable et dé­pas­sé par la vi­tesse et la vis­ta de son ad­ver­saire, Cler­mont a bien es­sayé de rec­ti­fier le tir en se­conde pé­riode, en fai­sant en­trer ses cadres. Mais, comme face au Ra­cing, le mal était fait. Aus­si in­fa­mante qu’elle soit pour l’ASM, cette dé­faite (lo­gique) dans le der­by a eu son lot d’ef­fets po­si­tifs.

Car Azé­ma n’a pas hé­si­té à re­don­ner leur chance aux Ra­do, Can­co­riet, Fer­nan­dez et autres Pe­naud et Do­min­go dans le XV de dé­part, pour un der­nier match à do­mi­cile dé­ci­sif dans l’op­tique de la 2e place qua­li­fi­ca­tive pour la de­mi­fi­nale de l’élite, contre le lea­der ro­che­lais. Une au­dace payante. Et une fa­çon de remettre en selle quelques­uns d’entre eux, dont l’ap­port à Mar­seille a été dé­ci­sif pour s’ou­vrir les portes de la fi­nale. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.