Quand Ma­cron dé­fie Trump

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

En pa­ro­diant le slo­gan de cam­pagne de Do­nald Trump pour s’adres­ser di­rec­te­ment aux Amé­ri­cains, Em­ma­nuel Ma­cron a dé­fié le lo­ca­taire de la Mai­son Blanche et af­fi­ché sa dé­ter­mi­na­tion.

Avec son « Make our pla­net great again » (ren­dez sa gran­deur à notre pla­nète), le nou­veau pré­sident fran­çais a cas­sé les codes de la com­mu­ni­ca­tion ély­séenne, in­car­nant une nou­velle gé­né­ra­tion de res­pon­sables po­li­tiques, an­glo­phone et dé­com­plexée. Deux heures après l’an­nonce du re­trait amé­ri­cain de l’Ac­cord de Pa­ris sur le cli­mat, Em­ma­nuel Ma­cron était en di­rect sur les chaînes d’in­for­ma­tion pour ac­cu­ser Do­nald Trump d’avoir com­mis une « er­reur pour son pays » et « une faute pour l’ave­nir de la pla­nète ».

Trans­for­mer l’es­sai

Il lui avait entre­temps par­lé de vive voix au té­lé­phone, un « échange di­rect », se­lon l’Ély­sée. « Rien n’est né­go­ciable dans les accords de Pa­ris », a­t­il ain­si ré­pli­qué à son ho­mo­logue amé­ri­cain qui avait évo­qué une hy­po­thé­tique re­né­go­cia­tion.

Em­ma­nuel Ma­cron s’est aus­si briè­ve­ment en­tre­te­nu avec la chan­ce­lière al­le­mande, An­ge­la Mer­kel, pour ré­af­fir­mer, tou­jours se­lon l’Ély­sée, « leur en­ga­ge­ment com­mun et ré­so­lu à mettre en oeuvre l’ac­cord de Pa­ris » et « le dé­fendre sur la scène in­ter­na­tio­nale ».

Un rien pro­vo­ca­teur, il a prô­né une fuite des cer­veaux à fronts ren­ver­sés, des États­Unis vers la France. « À tous les scien­ti­fiques, in­gé­nieurs, en­tre­pre­neurs, ci­toyens en­ga­gés que la dé­ci­sion

du pré­sident des États­Unis a dé­çus », Em­ma­nuel Ma­cron a as­su­ré qu’ils trou­ve­raient « dans la France, une se­conde pa­trie ».

Ce coup d’éclat du pré­sident Ma­cron in­ter­vient après une sé­quence di­plo­ma­tique intense qui l’au­ra vu par­ler d’égal à égal à la chan­ce­lière al­le­mande à Ber­lin et ré­sis­ter à la poi­gnée de main vi­rile du pré­sident amé­ri­cain lors d’une ren­contre en marge d’un som­met de l’Otan à Bruxelles.

Dé­sor­mais, Em­ma­nuel Ma­cron four­bit ses armes, re­ce­vant hier ma­tin son mi­nistre de la Tran­si­tion éco­lo­gique, Ni­co­las Hu­lot. Il réuni­ra le gou­ver­ne­ment la se­maine pro­chaine pour je­ter les bases d’« un plan d’ac­tion concret » afin d’ac­cueillir en France les cher­cheurs et en­tre­pre­neurs étran­gers qui le sou­hai­te­ront, et de prendre « des ini­tia­tives concrètes, no­tam­ment en Eu­rope et en Afrique ».

Mais il lui reste à trans­for­mer

l’es­sai de ses pre­miers pas dans la cour des grands sur la scène in­té­rieure où l’exé­cu­tif est em­pê­tré dans l’af­faire Fer­rand qui a pol­lué jeu­di les an­nonces du garde des Sceaux sur la fu­ture loi de mo­ra­li­sa­tion de la vie pu­blique. Em­ma­nuel Ma­cron, qui a en­dos­sé la res­pon­sa­bi­li­té par­ti­cu­lière de la France face à l’Ac­cord de Pa­ris en mon­tant au cré­neau jeu­di soir, de­vra aus­si convaincre de la sin­cé­ri­té de son en­ga­ge­ment éco­lo­gique. ■

AFP

« MAKE OUR PLA­NET GREAT AGAIN ». Em­ma­nuel Ma­cron a pa­ro­dié le slo­gan de cam­pagne de Do­nald Trump.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.