L’Eu­rope et la Chine s’af­firment

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Les Etats-Unis dé­sor­mais iso­lés sur le plan mon­dial, l’UE et la Chine se sont aus­si­tôt af­fi­chées comme les nou­veaux por­teurs de flam­beaux de la di­plo­ma­tie cli­ma­tique.

Les ré­ac­tions ont fu­sé des quatre coins de la pla­nète – dans la sphère po­li­tique mais aus­si éco­no­mique – entre stu­peur, co­lère et ef­fa­re­ment, mais aus­si dé­ter­mi­na­tion à pour­suivre l’ef­fort col­lec­tif pro­mis à Pa­ris. Le pré­sident russe Vla­di­mir Pou­tine s’est tou­te­fois re­fu­sé à « condam­ner » son ho­mo­logue amé­ri­cain, plai­dant pour un « tra­vail en com­mun » avec les États­Unis.

Sy­rie et Ni­ca­ra­gua

Dès l’ou­ver­ture d’un som­met entre l’UE et la Chine hier ma­tin, à Bruxelles, le pré­sident de la Com­mis­sion eu­ro­péenne Jean­Claude Juncker a des­si­né les contours d’un nou­veau mo­teur pour la « di­plo­ma­tie cli­mat ». « Notre par­te­na­riat au­jourd’hui est plus im­por­tant que ja­mais », a­t­il as­su­ré.

Aux cô­tés de la Chine, l’en­ga­ge­ment des ÉtatsU­nis de Ba­rack Oba­ma EN­TENTE. La Chine du Pre­mier mi­nistre Li Ke­qiang et l’Eu­rope de Jean-Claude Juncker vont tra­vailler en­semble.

avait lar­ge­ment par­ti­ci­pé à la réus­site de l’ac­cord de Pa­ris, si­gné en dé­cembre 2015 par plus de 190 pays et qui vise à conte­nir la hausse de la tem­pé­ra­tu­

re moyenne mon­diale « bien en de­çà » de 2 °C par rap­port à l’ère pré­in­dus­trielle. Le re­trait amé­ri­cain de cet ac­cord pour­rait, « dans le pire des

scé­na­rios », se tra­duire par une aug­men­ta­tion sup­plé­men­taire de 0,3 de­gré de la tem­pé­ra­ture du globe au cours du XXIe siècle, a es­ti­mé hier l’ONU.

Wa­shing­ton, deuxième émet­teur mon­dial de gaz à ef­fet de serre après la Chine, se re­trouve dé­sor­mais iso­lé dans le dos­sier cli­ma­tique : seuls la Sy­rie et le Ni­ca­ra­gua n’avaient pas re­joint la coa­li­tion mon­diale. L’UE s’est dite prête à por­ter le flam­beau, « à mon­trer la voie », se­lon l’ex­pres­sion du com­mis­saire eu­ro­péen à l’Ac­tion pour le cli­mat et né­go­cia­teur à Pa­ris, Mi­guel Arias Ca­nete.

« Etre plus té­mé­raire »

La Chine, de son cô­té, est prête à « ché­rir le ré­sul­tat chè­re­ment ga­gné » à Pa­ris, et à prendre des me­sures concrètes pour per­mettre la mise en oeuvre de l’ac­cord. Se­lon un pro­jet de dé­cla­ra­tion com­mune ré­di­gé avant même le re­trait officiel amé­ri­cain les deux par­ties s’ap­prêtent à « confir­mer leurs en­ga­ge­ments » pris à Pa­ris et à « ac­cé­lé­rer leur co­opé­ra­tion pour amé­lio­rer la mise en oeuvre » de l’ac­cord.

Autre puis­sance asia­tique, l’Inde a ap­pe­lé au res­pect de l’Ac­cord de Pa­ris. Pour Ge­ne­viève Pons, de l’ONG de dé­fense de l’en­vi­ron­ne­ment WWF, la dé­ci­sion amé­ri­caine « est une in­vi­ta­tion à d’autres pays pour in­ten­si­fier leur co­opé­ra­tion, voir plus grand et être plus té­mé­raire pour s’at­ta­quer au chan­ge­ment cli­ma­tique ». ■

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.