Plan de vol jus­qu’à la pla­nète Mars

Des éco­liers d’Au­bière, dans le Puy­de­Dôme, ont em­bar­qué sur une na­vette spa­tiale conduite par un équi­page d’étu­diants cher­cheurs de tous ho­ri­zons. Mis­sion : pré­pa­rer un voyage sur Mars, la pla­nète rouge.

La Montagne (Vichy) - - Magdimanche - Na­tha­lie Van Praagh na­tha­lie.van­praagh@cen­tre­france.com

La vie en ape­san­teur de Tho­mas Pes­quet a fait rê­ver la France en­tière du­rant six mois, l’as­tro­naute ayant mul­ti­plié les images de la Terre vue du ciel et les té­moi­gnages en di­rect de­puis la Sta­tion spa­tiale in­ter­na­tio­nale no­tam­ment au­près des plus jeunes.

À Au­bière, près de Cler­mont­Fer­rand, deux quin­zaines d’en­fants, de deux écoles, Ver­cin­gé­to­rix et Beau­don­nat, ont vé­cu cette aven­ture d’un peu plus près en­core. Car, de­puis jan­vier, ils pré­parent un voyage sur Mars.

Une ex­pé­rience in­édite de par­tage des connais­sances entre l’uni­ver­si­té et l’école

Les pe­tits pas­sa­gers vo­lon­taires, entre 8 et 10 ans, sont mon­tés à bord d’une na­vette par­ti­cu­lière pi­lo­tée par des doc­to­rants et étu­diants du Cam­pus des Cé­zeaux tout proche (*). Une ex­pé­rience in­édite de « re­tour à l’école » pour ce groupe trans­dis­ci­pli­naire (éco­lo­gie, aé­ro­spa­tiale, in­for­ma­tique, gé­nie civil…), dé­si­reux de trans­mettre à la gé­né­ra­tion qui suit les fruits de ses connais­sances et de ses re­cherches.

Le voyage vers Mars se­ra long, es­ti­mé entre six et huit mois pour en­tre­voir la pla­nète rouge. Avant de se lan­cer, d’abord par­faite­

ment se re­pé­rer. Rien ne vaut, en la ma­tière, la construc­tion d’une ma­quette du sys­tème so­laire et de pla­nètes en pâte à mo­de­ler pour se sou­ve­nir de leur ordre sans pas­ser par le moyen mné­mo­tech­nique, du genre : « Ma Vieille Tante Montre à Jean Son Uni­vers de Neuf Pla­nètes. » « Le prin­cipe, c’est d’ap­prendre en fai­sant », fixe Lu­cie Pou­let, qui étu­die la crois­sance des plantes dans l’es­pace (lire ci­des­sous).

« La nour­ri­ture déshy­dra­tée, ça ne pour­rit pas »

Le So­leil, au pas­sage, n’est pas du feu, mais le pro­duit d’une ré­ac­tion ther­mo­nu­cléaire, ont ap­pris les éco­liers. « D’une séance à l’autre, on se rend compte que rien ne leur échappe, qu’ils re­tiennent tout. Comme la vites­ se de ro­ta­tion de Ju­pi­ter que j’avais moi­même ou­bliée », in­siste Lu­cie.

Lun­di, à l’école Ver­cin­gé­to­rix, les rangs mar­quaient leur cu­rio­si­té à la vue des épines de sa­pin sor­tant du ca­bas d’An­toine Vernay, doc­to­rant en éco­lo­gie, et de ses quatre condis­ciples (Lu­cie donc, Ben­ja­min Dal­mas, in­for­ma­tique ap­pli­quée, Ma­thilde Vernay, mé­ca­nique des sols, Claire Vincent, mas­ter de bio­in­ for­ma­tique). « Pour­quoi t’as ame­né un cou­teau ? »

Les élèves ont gar­dé un bon sou­ve­nir de la se­maine pré­cé­dente où ils en avaient eu « plein les dents de ce que mangent les as­tro­nautes » : en l’es­pèce des fruits rouges, des ba­nanes et des pommes lyo­phi­li­sés. « La nour­ri­ture déshy­dra­tée, c’est plus fa­cile à em­por­ter, ça ne pour­rit pas », ont­ils bien gar­dé en tête.

Cette se­maine, si­rop de sa­pin et cock­tail de l’es­pace sont au me­nu, de quoi en­ri­chir les connais­sances bo­ta­niques. Pour le se­cond mé­lange, le jar­din de l’école que les étu­diants cultivent avec les en­fants offre ce qu’il faut en feuilles de menthe. Au bout d’une heure, les « trop bon ! », « dé­li­cieux ! », « ex­cellent ! » fusent, cha­cun re­par­tant avec son bo­cal de si­rop de sa­pin sous le bras à faire ma­cé­rer au so­leil…

En juin, les fu­sées, construites avec deux tes­sons de bou­teilles en plas­tique, dé­col­le­ront, pro­pul­sées à plu­sieurs mètres d’al­ti­tude par un mé­lange de vi­naigre et de bi­car­bo­nate de soude. Et chaque en­fant re­ce­vra un jour­nal de bord de cette mis­sion qu’ils au­ront rem­plie.

Au fait, ce voyage sur Mars : rêve ou réa­li­té ? « L’hy­po­thèse des pre­mières équipes hu­maines, des mis­sions courtes, est en­vi­sa­gée par la Na­sa pour 2035­2040 », ren­seigne Lu­cie Pou­let. ■

(*) Le pro­jet « Re­tour à l’école » (www.re­tou­ra­le­cole.fr), ce sont Doct’Au­vergne (l’as­so­cia­tion des jeunes cher­cheurs d’Au­vergne), l’As­so­cia­tion des na­tu­ra­listes d’Au­vergne et Lieu’To­pie, lieu cultu­rel es­tu­dian­tin cler­mon­tois. En liai­son avec les ser­vices des af­faires sco­laires de la mai­rie d’Au­bière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.