Lu­cie Pou­let a vé­cu quatre mois à l’heure mar­tienne sur un vol­can à Ha­waï

La Montagne (Vichy) - - Magdimanche -

Aus­si loin qu’elle s’en sou­vienne, Lu­cie Pou­let a « tou­jours été fas­ci­née par l’ex­plo­ra­tion spa­tiale ». Au­tant dire que par­ta­ger sa pas­sion avec des éco­liers, la vul­ga­ri­ser re­vêt une si­gni­fi­ca­tion par­ti­cu­lière pour la doc­to­rante en gé­nie des pro­cé­dés bio­lo­giques. « Je trouve qu’il est de notre res­sort de contri­buer à leur ou­ver­ture d’es­prit, d’ai­gui­ser leur cu­rio­si­té face aux étoiles. » La jeune femme a ap­pré­cié l’en­thou­siasme sus­ci­té par la vie de Tho­mas Pes­quet dans la Sta­tion spa­tiale in­ter­na­tio­nale : « Toute la France connaît son nom, a vu au moins une de ses images. Et ses in­ter­ven­tions en di­rect de l’es­pace dans les écoles ont mar­qué les es­prits. » Sur le plan scien­ti­fique, que re­tien­dra-telle de cette mis­sion ? « La pu­ri­fi­ca­tion de l’eau. C’est pour moi l’ex­pé­rience ma­jeure me­née par Tho­mas Pes­quet car elle com­porte des ap­pli­ca­tions di­rectes pour la Terre. » Et si elle pou­vait lui po­ser une ques­tion ? « Quand compte-t-il y re­tour­ner ? », sou­rit-elle.

Une serre lu­naire

De­puis plu­sieurs an­nées, Lu­cie Pou­let met tout en oeuvre pour un jour vivre l’aven­ture spa­tiale. En troi­sième an­née d’école d’in­gé­nieur des Mines à Nan­cy, elle part pour les États-Unis où elle passe un mas­ter en gé­nie aé­ro­spa­tial et tra­vaille sur un sys­tème d’éclai­rages in­tel­li­gent pour les plantes. Puis elle re­joint l’Agence spa­tiale al­le­mande sur un pro­jet de serre lu­naire, et vit sa pre­mière ex­pé­rience de si­mu­la­tion de mis­sion sur Mars : deux se­maines dans l’Utah où elle veille sur les serres. Ce se­ra en­suite une autre ex­pé­rience de confi­ne­ment cette fois à Ha­waï. Elle passe cinq mois sur un vol­can à vivre à l’heure mar­tienne : 40 mi­nutes pour échan­ger deux mails, quatre se­maines de res­sources en eau et en éner­gie, huit mi­nutes de douche par se­maine… et étu­die l’in­fluence des lon­gueurs d’ondes de la lu­mière sur la crois­sance des plantes. Lu­cie Pou­let est doc­to­rante à l’Ins­ti­tut Pas­cal de­puis jan­vier 2015. Comment a-t-elle at­ter­ri à Cler­mont-Fer­rand ? L’uni­ver­si­té Blaise Pas­cal fi­gure par­mi les 14 par­te­naires du pro­jet Me­lis­sa, sou­te­nu par l’Agence spa­tiale eu­ro­péenne. Il s’agit de créer un éco­sys­tème au­to­nome pour ali­men­ter en oxy­gène comme en nour­ri­ture les as­tro­nautes qui ef­fec­tue­ront un long voyage spa­tial. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.