Que c’est bon !

Qui n’a pas été qua­si se­rein après dix mi­nutes ? Qui n’a pas été plus qu’in­quiet lors des dix der­nières ? Au fi­nal, Cler­mont a dé­cro­ché son deuxième bou­clier de Bren­nus. Il y avait 40.000 per­sonnes à Jaude ! Ma­gique

La Montagne (Vichy) - - La Une - Ju­lien Do­don

22 h 45, la place de Jaude ex­plose… L’ASM Cler­mont Au­vergne dé­croche, en­fin, son deuxième bou­clier. Parce que CLER­MONT ! Parce que CLER­MONT ! Parce que CLER­MONT ! Il n’y a rien à dire. Et pour­tant, qu’est­ce qu’on a crié. Dans ces dix pre­mières mi­nutes où il n’y a, comme on dit, pas eu pho­to, hein ! ? Ces dix mi­nutes où l’avan­tage a été ac­quis et… dé­fi­ni­tif. Dix mi­nutes, douche com­prise, au re­voir mes­sieurs les Va­rois. Vous ne ver­rez que nos nu­mé­ros, ceux ins­crits dans notre dos. Dans ces dix der­nières mi­nutes aus­si, où les qua­rante mille per­sonnes peut­être plus, peut­être un peu moins mais on s’en fiche, elles se­ront soixante mille au­jourd’hui c’est une cer­ti­tude ; dans ces dix der­nières mi­nutes donc, où il s’est agi de ser­rer les rangs, de conju­rer le sort, de prier qui vous vou­lez, peut­être saint Rou­ge­rie, win­ner ab­so­lu­ment ma­gni­fique si vous voyez ce que je veux dire…

« Vous ne pou­vez pas perdre au­jourd’hui, hur­lait ce jeune homme au pre­mier rang de Cler­mont quand la jeune femme à ses cô­tés, à chaque mètre ga­gné par la co­horte rouge et noir, sou­pi­rait dans la dou­leur, « non ! non ! non ! non ! ». Non. Et cette der­nière main…, pu­tain comme il est beau le coeur de Cler­mont quand il ré­sonne dans la joie, l’al­lé­gresse, l’ou­trance. Comme il mé­rite de vivre ça. Comme c’est bon. Comme c’est trop bon.

Rou­ge­rie win­ner ma­gni­fique

Qui ne saute pas, bien sûr ; qui ne s’en­lace pas, qui se ré­gale pas n’est pas cler­mon­tois en ce di­manche à mar­quer d’une pierre tein­tée de jaune et bleu. « Mer­ci », disent de nom­breux sup­por­ters. « Mer­ci… On avait peur mais… après cette in­croyable fi­nale de coupe d’Eu­rope c’était obli­gé qu’ils réus­sissent un gros coup der­rière. Ils le mé­ritent tel­le­ment ». En écho, Au­ré­lien Rou­ge­rie de­vant les ca­mé­ras dit mer­ci à ces in­croyables sup­por­ters. Tout un peuple est sur la même lon­gueur d’ondes. La fête peut dé­mar­rer, elle va du­rer de nom­breuses heures à Cler­mont et par­tout ailleurs dans la ré­gion Au­vergne.

Le bou­clier se­ra pré­sen­té entre 16 et 17 heures au­jourd’hui place de Jaude. Re­dif­fu­sion du match à 15 heures. ■

PHO­TOS : PIERRE COUBLE, RÉ­MI DUGNE, FRAN­CIS CAMPAGNONI ET THIER­RY NI­CO­LAS

HIER SOIR. Entre 40;000 et 50.000 per­sonnes étaient une fois en­core réunies place de Jaude. Cette fois pour, comme en 2010, vivre le match sur écran géant et par­ta­ger une in­di­cible joie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.