Vil­taïs se sent comme chez lui à Magny

En­ga­gé dans le cham­pion­nat du monde d’en­du­rance, avec deux po­diums Su­per­stock, au Mans et à Oschers­le­ben, le team Vil­taïs a as­su­mé son sta­tut et confir­mé sa pro­gres­sion en rem­por­tant les deux manches des 12 Heures de Magny-Cours.

La Montagne (Vichy) - - Sports Auvergne - Guillaume Clerc guillaume.clerc@cen­tre­france.com

Ve­nu en voi­sins de­puis l’Al­lier, le team Vil­taïs a qua­si­ment tout ra­flé, ce week­end, sur le cir­cuit de Magny­Cours : meilleur temps des qua­li­fi­ca­tions, pre­mière manche sous la pluie, deuxième sur le sec, meilleur tour en course et Coupe d’Eu­rope d’en­du­rance. Rien que ça. Der­rière, loin der­rière même hier, il a fal­lu se conten­ter des miettes lais­sées sur la piste par les trois pi­lotes Ya­ma­ha : l’Icau­nais Axel Mau­rin, l’Al­le­mand Flo­rian Alt et le Belge Bas­tien Ma­ckels.

En tête du dé­but jus­qu’à la fin

Si la do­mi­na­tion de Vil­taïs a été longue à se des­si­ner dans la pre­mière

manche, sur une piste qui n’au­ra ja­mais sé­ché dans la nuit de sa­me­di à di­manche, le team Ya­ma­ha n’a, en re­vanche, ja­mais quit­té la tête de la course dans la se­conde manche. Avec deux tours d’avance

après seule­ment deux heures de course, Vil­taïs n’a ja­mais eu à s’in­quié­ter d’un re­tour de l’ar­rière. Avec deux pi­lotes of­fi­ciels Ya­ma­ha en IDM (Ba­ckels et Alt) et un autre en FSBK (Mau­rin), le team

a pris la me­sure de la concur­rence.

« Pour moi, c’était une nou­velle ex­pé­rience. Rou­ler la nuit, avec cette pluie, c’était in­croyable. Un su­per week­end. Et le meilleur tour en course, ce n’est que du bo­nus », sou­riait Flo­rian Alt en des­cen­dant du po­dium. « Il y a deux ans, on avait ga­gné la pre­mière manche mais on n’avait pas réus­si à confir­mer dans la deuxième. Ça veut dire qu’on pro­gresse, on laisse de moins en moins de place au ha­sard. Et puis on est presque chez nous à Magny­Cours », ajoute Yan­nick Lu­cot, team­ma­na­ger de la struc­ture, qui fait oeuvre d’in­ser­tion avec des jeunes qui in­tègrent le team chaque an­née.

Troi­sième du clas­se­ment au cham­pion­nat du monde d’en­du­rance, en Su­per­stock, avant la der­nière manche, en Slo­va­quie le 24 juin, Vil­taïs a pro­fi­té de son week­end ni­ver­nais pour confir­mer ses pro­grès. « On conti­nue de gran­dir. On a re­vu tous nos pro­cess au dé­but de sai­son, pour in­té­grer les jeunes dans l’équipe, au­tour d’un staff com­pé­tent. On tra­vaille en lien très étroit avec Ya­ma­ha. On a aus­si es­sayé des choses sur ces 12 Heures. Mais le meilleur la­bo­ra­toire, ça reste la vic­toire », conclut Yan­nick Lu­cot. ■

PHO­TO FRED LONJON

VAIN­QUEUR. Axel Mau­rin et le team Vil­taïs ont rem­por­té les deux manches des 12 Heures de Magny-Cours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.