« Ils poi­gnar­daient tout le monde. C’était le diable »

La Montagne (Vichy) - - France & Monde Actualités -

Des Lon­do­niens se sont pré­ci­pi­tés pour ai­der les vic­times et ten­ter d’em­pê­cher des as­saillants qui « poi­gnar­daient au ha­sard ».

Ge­rard Vowls, 47 ans, était at­ta­blé au Ship Pub dans le quar­tier de Bo­rough Mar­ket, sur la rive sud de la Ta­mise, pour re­gar­der la fi­nale de la Ligue des Cham­pions, lorsque la ca­mion­nette a fau­ché des pié­tons sur le Lon­don Bridge avant que trois as­saillants en sortent ar­més de cou­teaux. Il les a vus poi­gnar­der une femme à une quin­zaine de re­prises. « Elle criait “ai­dez­moi, ai­dez­moi” et je ne pou­vais rien faire. Je veux sa­voir si elle est en­core en vie », a­t­il ra­con­té alors qu’il er­rait dans la nuit, en larmes et in­con­so­lable.

Pour ten­ter d’in­ter­ve­nir, il a ex­pli­qué avoir je­té tout ce qui lui pas­sait sous la main sur les agres­seurs : chaises, verres, bou­teilles… « Ils n’ar­rê­taient pas d’es­sayer de ve­nir me poi­gnar­der… Ils poi­gnar­daient tout le monde. C’était le diable, des types ma­lé­fiques. »

Alex Shel­lum était, lui, au Mud­lark Pub avec sa co­pine et deux amis lors­qu’il a vu ar­ri­ver à 22 heures une femme sai­gnant abon­dam­ment au cou. « On ve­nait de lui tran­cher la gorge et les gens es­sayaient d’ar­rê­ter l’hé­mor­ra­gie », a­t­il re­la­té.

Dans la rue, Ch­ris, un chauf­feur de taxi, est hor­ri­fié par la vi­sion d’une jeune fille poi­gnar­dée à la poi­trine et cherche à stop­per l’as­saillant. « J’ai dit à mon client : “je vais es­sayer de le frap­per, de le fau­cher”. J’ai fait de­mi­tour et j’ai es­sayé mais il m’a évi­té. » « Il y avait ce type avec un très long cou­teau qui poi­gnar­dait au ha­sard. Ça me sou­le­vait le coeur. Un vrai animal », a­t­il té­moi­gné. Il a dé­crit l’as­saillant comme étant grand avec une courte barbe et de type mé­di­ter­ra­néen. Ge­rard, un homme in­ter­ro­gé par la BBC, dit avoir vu les as­saillants poi­gnar­der des pas­sants et s’écrier : « C’est pour Al­lah. »

« Bais­sez-vous ! »

Des vi­déos par­ta­gées sur les ré­seaux so­ciaux mon­traient la po­lice en­trer dans des bars et des res­tau­rants pour som­mer sans mé­na­ge­ment les clients de se cou­cher sous les tables, en hur­lant : « Bais­sez­vous, bais­sez­vous ! »

Un autre chauf­feur de taxi a rap­por­té le té­moi­gnage de deux clients du res­tau­rant Black & Blue qu’il a rac­com­pa­gnés chez eux. Ce couple est par­ve­nu à em­pê­cher les as­saillants d’en­trer dans l’éta­blis­se­ment : « Elle a réus­si à main­te­nir la porte fer­mée pen­dant quelques se­condes avant qu’ils (les agres­seurs) ne l’en­foncent. Les clients ont réus­si à s’en­fuir par une porte dé­ro­bée et ce­la a, a prio­ri, sau­vé la vie de 20 per­sonnes », a­t­il re­la­té.

Bea Cor­khill, une ly­céenne de 17 ans, gre­lotte de froid dans la nuit, le re­gard per­du. « Mon pe­tit ami, Ni­co­la, a été pour­chas­sé par l’un des as­saillants avec un cou­teau », ra­conte­t­elle. L’ado­les­cente confie que sa tante a ré­chap­pé, la se­maine der­nière, à l’attentat­sui­cide qui a eu lieu à la fin du concert d’Aria­na Grande à Man­ches­ter et a fait 22 morts... ■

AFP

VIES SAUVÉES. Des vi­déos montrent la po­lice en­trer dans des bars pour som­mer sans mé­na­ge­ment les clients de se cou­cher sous les tables.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.