Ro­main Com­baud mouille le maillot

La Montagne (Vichy) - - Sports Cyclisme - Ra­phaël Rochette ra­phael.rochette@cen­tre­france.com

À l’at­taque dès le dé­part, Ro­main Com­baud (Del­ko Mar­seille) a pas­sé pra­ti­que­ment toute la jour­née en échap­pée. Le Cler­mon­tois et sup­por­ter de l’ASM n’a été re­pris que sur le cir­cuit fi­nal, au­tour d’Ar­lanc.

Il avait poin­té cette étape ar­ri­vant dans son Puy­de­Dôme d’adop­tion. Ro­main Com­baud a été l’un des ani­ma­teurs de ce deuxième jour de course sur le Dau­phi­né, avec trois autres ba­rou­deurs (le Néer­lan­dais Bouw­man, l’Amé­ri­cain Brown et le Ka­zakh Lut­sen­ko).

Dé­jà au­teur d’une longue échap­pée à Pa­ris­Nice, où il n’avait échoué qu’à la flamme rouge, le Cler­mon­tois de l’équipe Del­ko a re­mis ça hier entre Saint­Cha­mond et Ar­lanc (171 km), en at­ta­quant dès le bais­ser du drapeau.

Le Ber­ri­chon vi­vant de­puis quelques an­nées à Cler­mont­Fer­rand avait en tête de prendre la poudre d’es­cam­pette et son en­vie a été dé­cu­plée par la vic­toire de l’ASM, di­manche, en fi­nale du top 14.

Sup­por­ter de l’ASM

« Je suis sup­por­ter de l’ASM et j’ha­bite à Cler­mont, donc j’avais à coeur d’être de­vant au­jourd’hui (hier) pour l’ar­ri­vée du Dau­phi­né en Au­vergne. J’avais beau­coup de co­pains sur la ligne d’ar­ri­vée. Ça m’a fait plai­sir (de pas­ser la jour­née à l’avant

de la course) », ex­pli­quai­til à nos confrères d’Eu­ro­sport, ve­nus l’in­ter­vie­wer dans le bus de Del­ko.

« J’ai eu la chance d’avoir un ar­ticle sur La Mon­tagne, il y a un mois de ce­la. Ça a por­té ses fruits. Beau­coup de monde m’a en­cou­ra­gé. C’était vrai­ment plai­sant », conti­nuait­il, avant de ré­pondre à nos questions.

Connais­sait­il ces Monts du Fo­rez qu’il a fran­chis en tête, avant de ren­trer dans le rang, sur le cir­cuit fi­nal d’Ar­lanc ?

« Pas du tout ! On avait hé­si­té avec Sé­bas­tien Four­net­Fayard (le cham­pion Au­ra Élite l’ac­com­pagne souvent dans ses sor­

ties, ndlr) à ve­nir les re­pé­rer, mais on ne l’a pas fait, car ça fai­sait un peu trop loin de la mai­son. Ce ne sont pas nos routes d’en­traî­ne­ment. »

Ses im­pres­sions en course ? « Ce­la a été très dur, sur­tout le cir­cuit fi­nal. Vrai­ment très dif­fi­cile… »

La veille, au­tour de Saint­Étienne (111e à 8’07” du lau­réat De Gendt), il en avait gar­dé un peu sous la pé­dale, en pré­vi­sion de la dure ba­taille qu’il vou­lait li­vrer vers Ar­lanc. « Di­manche, j’avais de bonnes sen­sa­tions, mais après une er­reur de pla­ce­ment, j’ai pré­fé­ré me re­le­ver pour as­su­rer. Comme ça, j’avais un peu plus de li­ber­té, au­jourd’hui (hier).

Je vou­lais ab­so­lu­ment prendre une échap­pée avec cette ar­ri­vée dans le Puy­de­Dôme. »

Ob­jec­tif at­teint, mais l’équipe du lea­der belge, Lot­to­Sou­dal, n’a pas lais­sé beau­coup de champ aux échap­pés, Bouw­man étant pla­cé au gé­né­ral (31e à 1’09” de De Gendt). Au maxi­mum, 3’30” d’avance.

Trop peu pour es­pé­rer ré­sis­ter au re­tour du pe­lo­ton. Com­baud gar­de­ra néan­moins un bon sou­ve­nir de cette tra­ver­sée du Fo­rez en tête (« On a pris du plai­sir, c’est le prin­ci­pal »). Et il pro­met de re­pas­ser à l’at­taque. « Il reste en­core de belles jour­nées, on es­saie­ra de sai­sir les op­por­tu­ni­tés. » ■

ÉCHAP­PÉE. Ro­main Com­baud, le Cler­mon­tois de Del­ko, a long­temps fait la course en tête, hier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.