Gaël Mon­fils bat­tu, plus de Fran­çais chez les mes­sieurs

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

Il n’y a plus de Fran­çais dans le ta­bleau mas­cu­lin de Ro­landGar­ros après la dé­faite de Gaël Mon­fils hier en hui­tièmes de fi­nale face au n° 3 mon­dial Stan Wa­wrin­ka en trois sets 7-5, 7-6 (9/7), 6-2.

C’est la pre­mière fois de­puis 2010 que le tennis tri­co­lore n’est pas pré­sent en quarts de fi­nale mes­sieurs.

Mon­fils (16e) était ar­ri­vé à Pa­ris sans repère après un hi­ver per­tur­bé par des bles­sures à la jambe. Il avait chu­té au clas­se­ment de la 6e à la 16e place mon­diale. Après deux pre­miers tours fa­ciles, il a pro­fi­té au troi­sième de l’aban­don de Ri­chard Gas­quet.

Face à Wa­wrin­ka, 3e mon­dial, il s’est bien bat­tu en dé­fense

pen­dant deux sets contre un ad­ver­saire com­met­tant beau­coup d’er­reurs (40 à la fin du match).

Le Pa­ri­sien, âgé de 30 ans, a même eu un break d’avance au

dé­but des deux pre­miers sets avant d’être re­joint. Il a per­du la pre­mière manche sur une double faute. Dans le tie­break de la deuxième, il a sau­vé trois balles de set d’af­fi­lée, avant de s’in­cli­ner.

Il lui a man­qué de pou­voir prendre plus souvent l’ini­tia­tive dans l’échange. Fa­ti­gué par ses longues courses, il n’avait plus l’éner­gie pour ré­sis­ter dans la der­nière manche.

Mon­fils re­gret­tait d’avoir man­qué au­tant de balles de break (11/13) alors que Wa­wrin­ka s’est mon­tré plus op­por­tu­niste (2 man­quées sur 7).

« C’était dif­fi­cile parce que j’ai eu beau­coup d’op­por­tu­ni­tés mais je ne les ai pas concré­ti­sées. Quand on sent que l’on peut avoir la main sur le match et que l’on re­garde le ta­bleau des scores c’est plus dur », a ex­pli­qué le Pa­ri­sien qui s’est sen­ti « bien » phy­si­que­ment.

« Je n’ai pas l’im­pres­sion que j’étais très loin. C’est dom­mage », a ajou­té « La Monf ».

Wa­wrin­ka était quant à lui « heu­reux » d’être sor­ti vain­queur d’une « grosse ba­taille ». « C’est clair qu’on s’at­tend à des longs échanges. C’était im­por­tant de ne pas le lais­ser dic­ter le jeu. Même s’il a une des meilleures dé­fenses, il faut lui en­voyer le mes­sage que ça va être dif­fi­cile, qu’il va de­voir faire ça pen­dant quatre heures […] C’était très très dur men­ta­le­ment, j’ai dû pui­ser pour y ar­ri­ver », a dit le cham­pion de l’édi­tion 2015.

En quarts de fi­nale, il af­fron­te­ra le Croate Ma­rin Ci­lic, 8e mon­dial, qui a pro­fi­té de l’aban­don du Sud­Afri­cain Ke­vin An­der­son après un set et de­mi. ■

FRUS­TRA­TION. Gaël Mon­fils a eu un break d’avance dans les deux pre­miers sets. Mais il n’est pas par­ve­nu à conser­ver cet avan­tage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.