Un Al­ti­li­gé­rien bles­sé dans l’at­ten­tat

La Montagne (Vichy) - - Région - Faits Divers - Ophé­lie Cré­millieux ophe­lie.cre­mil­lieux@cen­tre­france.com

Un res­tau­ra­teur de 31 ans, ori­gi­naire de Saint-Paulien, a été bles­sé dans l’at­ten­tat de Londres, sa­me­di soir. Sor­ti de l’hô­pi­tal lun­di, il por­te­ra des ci­ca­trices à vie.

Qua­torze points de su­ture sur le front, une oreille tran­chée, des dents bri­sées et des ec­chy­moses aux yeux. Le co­gé­rant du Bo­ro Bis­tro, un bar bran­ché dans le quar­tier du Bo­rough Mar­ket, est en vie.

Le tren­te­naire ori­gi­naire de la Haute­Loire et ex­pa­trié dans la ca­pi­tale an­glaise de­puis six ans est l’une des vic­times fran­çaises de l’at­ten­tat de Londres per­pé­tré sa­me­di soir.

Ses pa­rents, ins­tal­lés à Saint­Paulien, ont en­fin pu souf­fler après de longues heures d’an­goisse pas­sées à com­po­ser un LONDRES. Le Bo­ro Bis­tro se trouve dans ce quar­tier bran­ché de la ca­pi­tale an­glaise, près du Bo­rough Mar­ket.

nu­mé­ro d’ur­gence sub­mer­gé d’ap­pels. « Le di­manche ma­tin, un proche nous a de­man­dé des nou­velles de notre fils. On a im­mé­dia­te­ment al­lu­mé la té­lé­vi­sion. Vers 11 heures, la comp­table du res­tau­rant nous a ap­pe­lés, ra­conte le père de fa­mille.

Elle nous a don­né le nu­mé­ro de l’hô­pi­tal où il a été ad­mis ». Il en est sor­ti lun­di avec « des ci­ca­trices ». Celle qui marque son front et une autre, in­vi­sible et plus pro­fonde.

« Il est trau­ma­ti­sé », peu lo­quace. Par dé­cence pour l’un de ses ser­veurs.

Alexandre Pi­geard, 27 ans et ori­gi­naire de la ban­lieue de Caen a été égor­gé par les trois as­saillants. Ar­més de cou­teaux et de ma­chettes, « ils ont en­jam­bé une ram­barde et se sont re­trou­vés sur la ter­rasse noire de monde du Bo­ro Bis­tro ». Juste après avoir

fon­cé sur les pas­sants avec leur van blanc en zig­za­guant sur le Lon­don Bridge. « En­suite, ils sont en­trés dans un autre res­tau­rant », pour­suit le père de fa­mille. L’at­taque meur­trière a du­ré quelques mi­nutes. « Tout s’est pas­sé très vite ! Il ignore com­ment il a été bles­sé ».

Ses pa­rents vou­laient sau­ter dans le pre­mier avion pour l’épau­ler. Le jeune homme a re­fu­sé. Dans les pro­chains jours, il de­vrait re­ga­gner la Hau­teLoire, re­trou­ver sa fa­mille pour se re­mettre et être loin de l’hor­reur.

Son père sou­haite pré­ser­ver son ano­ny­mat pour pro­té­ger son fils. À SaintPau­lien tou­te­fois, les proches et amis de la fa­mille sont in­for­més de la si­tua­tion. ■

Son ser­veur de 27 ans égor­gé sous ses yeux

PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.