Cé­cile Bour­geon reste en dé­ten­tion

La Montagne (Vichy) - - Région - Faits Divers - Ch­ris­tian Le­fèvre

Par la voix de son avo­cat, Cé­cile Bour­geon a dé­po­sé, hier, sa qua­trième de­mande de mise en li­ber­té de­vant la chambre de l’ins­truc­tion de la cour d’ap­pel de Riom. Et a es­suyé un qua­trième re­fus.

La mère de Fio­na est au­jourd’hui en dé­ten­tion pro­vi­soire de­puis qua­rante­cinq mois. Et c’est no­tam­ment sur cette du­rée, qu’il es­time « dé­rai­son­nable », que s’est ap­puyé Me Jean­Hu­bert Por­te­joie pour de­man­der l’élar­gis­se­ment de sa cliente, ab­sente de l’au­dience. « S’il s’agis­sait d’une dé­te­nue lamb­da, elle au­rait été li­bé­rée de­puis long­temps », a­t­il plai­dé, es­ti­mant que Cé­cile Bour­geon « ne doit pas être la vic­time d’une jus­tice d’ex­cep­tion ». « Vous la ju­gez à la lu­mière de la peine qu’elle en­cour­ra lors de son pro­chain pro­cès en ap­pel (trente ans de ré­clu­sion cri­mi­nelle, NDLR). C’est une er­reur. Ce qui compte au­jourd’hui pour fon­der votre dé­ci­sion, c’est sa condam­na­tion à cinq ans de pri­son pro­non­cée en pre­mière ins­tance », a mar­te­lé Me Por­te­joie en s’adres­sant à la cour.

Ana­lyse très dif­fé­rente pour l’avo­cat gé­né­ral, Ra­phaël Sa­ne­si. pour qui « Mme Bour­geon doit ré­ pondre de faits cri­mi­nels ». « Je ne suis pas cer­tain qu’elle soit aus­si dis­po­sée qu’elle veut bien le dire à co­opé­rer avec la jus­tice et qu’elle n’a pas d’autres idées en tête en de­man­dant sa mise en li­ber­té. Elle a mon­tré lors du pre­mier pro­cès qu’elle sa­vait par­fai­te­ment ma­ni­pu­ler », a­t­il pour­sui­vi, avant de re­qué­rir son main­tien en dé­ten­tion. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.