Ma­thieu Del­peuch et l’UCA sur le po­dium en Coupe de France Her­chel, du vé­lo pour être pro

La Montagne (Vichy) - - Sports - Auvergne - J.-Ph.B. Ra­phaël Ro­chette ra­phael.ro­chette@cen­tre­france.com

DEL­PEUCH. Mé­daillé d’ar­gent de la pre­mière Coupe de France universitaire.

Le San­flo­rain Ma­thieu Del­peuch a pris la deuxième place de la Coupe de France universitaire de trail or­ga­ni­sée à La Réunion où l’Uni­ver­si­té Cler­mont Au­vergne ter­mine 3e par équipes.

Del­peuch a par­cou­ru les 24,5 km du Trail du Co­lo­ra­do, au­des­sus de SaintDe­nis (285 ar­ri­vants), qui ser­vait de sup­port à l’épreuve, en 2 h 27’24”, ter­mi­nant à un peu plus de 6 mi­nutes du Per­pi­gna­nais Jan Mar­ga­rit.

Der­rière, les écarts té­moignent des ef­forts qu’il a fal­lu four­nir pour cette mé­daille d’ar­gent : le Nan­céen Ben­ja­min Po­lin ter­mine 2’17” seule­ment après Del­peuch, alors que les 4e, 5e, 6e et 7e ne sont sé­pa­rés que de 50” à 1’40” seule­ment ! La per­for­mance de Ma­thieu Del­peuch ne peut ce­pen­dant pas être mise au cré­dit de l’Uni­ver­si­té Cler­mont Au­vergne puisque le jeune Can­ta­lien court sous les cou­leurs de

l’INSA Lyon. Mais l’UCA a su jouer col­lec­tif. Re­pré­sen­tée par une pe­tite di­zaine de cou­reurs, elle a réus­si à pla­cer Alexandre Violle (2 h 39’02”) dans le top 20 (16e), alors que chez les fé­mi­nines, Flo­rence Bair­ros se classe 7e (3 h 08’50”) et Gaëlle De­corse 12e (3 h 20’32”). ■

1. Jan Mar­ga­rit, Uni­ver­si­té de Per­pi­gnan, 2 h 21’12” ; 2. Ma­thieu Del­peuch, INSA Lyon, 2 h 27’24” ; 3. Ben­ja­min Po­lin, Uni­ver­si­té de Nan­cy, 2 h 29’41”… 16. Alexandre Violle, Uni­ver­si­té Cler­mont Au­vergne, 2 h 39’32” ; 38. Quen­tin Ron­gère (UCA), 2 h 53”36 ; 40. Killian Meu­dec (UCA), 2 h 53’41” ; 71. Flo­rence Bair­ros (UCA), 3 h 08’50” (7e fé­mi­nine) ; 94. Gaëlle De­corse (UCA), 3 h 20’32” (12e fé­mi­nine) ; 113. Ju­lien Ja­li­got (UCA), 3 h 31’25”, 113e) ; 138. Fanny Mar­tel (UCA), 3 h 39’17”, 23e fé­mi­nine ; 199. Flo­rie Maillard (UCA), 4 h 06’11” (50e fé­mi­nine)… Membre de l’équipe de France ju­niors, Dy­lan Her­chel as­pire à faire une car­rière de cou­reur cy­cliste chez les pros. En at­ten­dant, il pos­tule pour in­té­grer l’an­ti­chambre d’AG2R.

Il est né à la fin du siècle der­nier, mais c’est bien l’ave­nir que re­pré­sente Dy­lan Her­chel. L’ave­nir du cy­clisme au­ver­gnat, qui tient là une belle pé­pite. Une de plus !

Le ju­nior du Vé­lo Club Rio­mois as­pire à faire car­rière, à l’image des Bar­det, Ala­phi­lippe et Ré­mi Ca­va­gna, avec le­quel il par­tage la même af­fec­tion pour le contre­la­montre.

« J’es­père plus tard que j’au­rai son ni­veau », dit le jeune homme, âgé de 17 ans, plu­tôt ré­ser­vé de na­ture, mais au tem­pé­ra­ment bien trem­pé sur le vé­lo. Il cor­rige en­suite un peu son pro­pos : « J’ai­me­rais être au ni­veau où il est. » Com­pre­nez chez les pro­fes­sion­nels.

À Cham­bé­ry, l’an pro­chain ?

Le rou­leur lau­réat de trois courses na­tio­nales ju­niors cette sai­son se voit fran­chir le Ru­bi­con d’ici quelques an­nées. « Oui, c’est mon ob­jec­tif, confirme­t­il. De toute fa­çon, je fais du vé­lo pour être pro. Ce que j’aime, c’est la com­pé­ti­tion, c’est ga­gner. Sans ob­jec­tif, je ne vois pas trop l’in­té­rêt de faire des courses. Je pense que j’au­rais dé­jà ar­rê­té. »

Ses ré­sul­tats, en ca­dets, lui ont va­lu d’être re­pé­ré et d’in­té­grer l’an der­nier le PRO­JET. Dy­lan Her­chel veut in­té­grer le centre de for­ma­tion d’AG2R, à Cham­bé­ry.

B’Twin U19 Ra­cing Team. Une struc­ture de for­ma­tion sou­te­nue par l’équipe AG2R. C’est un vi­vier dans le­quel puise la ré­serve pro, Cham­bé­ry Cy­clisme For­ma­tion. Dy­lan Her­chel y pos­tule, car il est dé­jà pré­vu qu’il quit­te­ra le VC Riom à la fin de la sai­son.

Le double pro­jet que les es­poirs mènent au CCF, sco­laire et spor­tif, l’in­té­resse au plus haut point. « On en a dis­cu­té avec Loïc Var­net (di­rec­teur gé­né­ral du CCF, ndlr). L’an­née pro­chaine, j’es­père être à Cham­bé­ry. »

Ce vif in­té­rêt que lui ma­ni­feste la struc­ture sa­voyarde, Her­chel l’a pro­vo­qué en ayant énor­mé­ment pro­gres­sé pour sa deuxième an­née chez les ju­niors.

Le plus bel exemple ? Sa vic­toire dans le chro­no du Tour du Pays d’Ol­liergues,

à 46 km/h de moyenne. Et en pul­vé­ri­sant son temps de l’an pas­sé. De dix­sept se­condes !

« Je n’étais qu’à trois se­condes de la gagne en J1, à la 3e place. Je me suis dit qu’en J2 je de­vais ga­gner. »

Sur un par­cours connu par coeur, il est par­ti très vite (1’10” au ki­lo) et n’a pas flé­chi, pour si­gner une vic­toire mar­quante.

En équipe de France

S’il s’est amé­lio­ré au sprint, jus­qu’à ré­gler un pe­lo­ton pour la vic­toire, comme au Tour du Ni­ver­nais Mor­van, c’est en contre­la­montre qu’il ex­celle le plus. Ça de­vient sa grande spé­cia­li­té. « Je ne le tra­vaille pas beau­coup pour­tant, dit­il. Mais comme c’est un exer­cice dans le­quel je suis fort, j’y prends goût. Sur les chro­nos, je me sens bien. Je

peux ap­puyer (fort sur les pé­dales) et rou­ler vite. »

Vou­lant tout mettre en oeuvre pour « es­sayer d’al­ler au plus haut ni­veau », le jeune Rio­mois a amé­lio­ré sa po­si­tion sur sa ma­chine. Il est al­lé à SaintQuen­tin­en­Yve­lines faire des tests et tour­ner sur le vé­lo­drome. Une pos­ture plus pro­fi­lée lui a fait ga­gner « trois se­condes au ki­lo­mètre », as­sure­t­il.

Sé­lec­tion­né en équipe de France pour la deuxième fois, il est re­tour­né ré­cem­ment au Tour du Pays de Vaud. Il y est re­ve­nu avec une 5e place à la der­nière étape, preuve de son en­du­rance. Il se pro­jette main­te­nant vers les France de l’Ave­nir. Le maillot tri­co­lore le fait rê­ver. « Pour­quoi pas vi­ser le po­dium ou le titre ? » Rien ne lui semble im­pos­sible. ■

PHO­TO R. RO­CHETTE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.