Maître Va­rane à la barre

La Montagne (Vichy) - - Sports - L'actu Nationale -

Tout frais vain­queur de la Ligue des cham­pions avec le Real Ma­drid, Ra­phaël Va­rane re­vient en équipe de France avec comme ul­time tâche d’en as­su­rer la dé­fense, de­main (20 h 45) en Suède, pour le choc du groupe A des qua­li­fi­ca­tions du Mon­dial 2018.

C’est un double­double cham­pion qui a ral­lié Clai­re­fon­taine tout sou­rire lun­di soir : le dé­fen­seur cen­tral a fait le dou­blé Li­ga­C1 cette sai­son, mais aus­si le dou­blé de deux Ligues des cham­pions rem­por­tées d’af­fi­lée, outre celle gla­née en 2014.

Avec Ka­rim Ben­ze­ma, il a éga­lé le record de trois C1 pour un Fran­çais jus­qu’alors seule­ment dé­te­nu par Ray­mond Ko­pa, joueur de légende ré­cem­ment dé­cé­dé.

« C’est im­por­tant de mar­quer le foot fran­çais, même si je ne réa­lise pas en­core to­ta­le­ment ce qui m’ar­rive », a­t­il com­men­té.

Son co­équi­pier en Bleu Oli­vier Gi­roud l’a ré­su­mé au­tre­ment, dans un sou­rire : « “Raph”, il est un peu écoeu­rant : il a 24 ans, ça fait quatre ans qu’il est en équipe de France et il a dé­jà ga­gné trois coupes d’Eu­rope. Il est conscient de la chance qu’il a, d’être dans une équipe qui a une chance sur trois de ga­gner la coupe d’Eu­rope chaque an­née. J’es­père qu’il ga­ VA­RANE. Le Ma­dri­lène, tout sou­rire, à Clai­re­fon­taine.

gne­ra main­te­nant des titres avec l’équipe de France. »

A son ar­ri­vée au châ­teau des Bleus, Di­dier Des­champs l’a fé­li­ci­té et l’a fait ap­plau­dir par le groupe at­ta­blé. « Cham­pion d’Eu­rope trois fois, ça s’ap­plau­dit », a lan­cé le sé­lec­tion­neur. Va­rane a aus­si re­çu les « fé­li­ci­ta­tions » de ses co­équi­piers, et no­tam­ment une ac­co­lade très cha­leu­reuse de la part de Laurent Kos­ciel­ny, les yeux brillants.

Car ce sont ces deux­là qui de­vraient consti­tuer la char­nière cen­trale fran­çaise à Stock­holm. Ce tan­dem re­cons­ti­tué fe­ra un

dé­çu : Sa­muel Um­ti­ti, qui avait ga­gné ses ga­lons de ti­tu­laire bis en l’ab­sence de Va­rane (bles­sé) dans les der­niers matchs de l’Eu­ro 2016 et qui a confir­mé cette sai­son au FC Bar­ce­lone.

Face au dau­phin sué­dois des Bleus, pos­té à trois points dans le groupe A des éli­mi­na­toires à la Coupe du monde russe, il s’agi­ra de fer­mer les écou­tilles de­vant une équipe évo­luant à do­mi­cile et qui joue­ra gros.

« Tout ne se joue pas sur ce match, mais on a en­vie de faire pas­ser un mes­sage dans ce groupe. On va là­bas pour ga­gner, on a à coeur de fi­nir sur une bonne note », avance Va­rane.

Les Fran­çais ont rem­por­té le match al­ler en no­vembre (2­1) dans la dou­leur. La char­nière cen­trale au­ra d’au­tant plus de res­pon­sa­bi­li­tés qu’elle se­ra a prio­ri en­ca­drée par deux la­té­raux, Dji­bril Si­di­bé et Ben­ja­min Men­dy, dont le pro­fil vo­lon­tiers of­fen­sif s’ex­prime par­fois au dé­tri­ment de leurs obli­ga­tions dé­fen­sives.

« Por­ter le jeu vers l’avant »

Un as­pect poin­té par Gi­roud : « Je n’ai ja­mais joué avec des la­té­raux aus­si of­fen­sifs, quitte à lais­ser plus d’es­pace dans notre dos, mais quand on a une dé­fense so­lide, on peut se per­mettre d’être plus of­fen­sifs. »

Pas de pro­blème pour « Raph », qui en a l’ha­bi­tude en club avec les of­fen­sifs Mar­ce­lo et Da­niel Car­va­jal. « C’est une adap­ta­tion à avoir au mi­lieu pour avoir un équi­libre, pour qu’on n’ait pas tout le monde à l’abor­dage. On a des joueurs ca­pables d’ap­por­ter of­fen­si­ve­ment et de faire leurs de­voirs dé­fen­si­ve­ment. »

En sé­lec­tion, le vice­ca­pi­taine des Bleus veut « ap­por­ter un peu plus au groupe par la pa­role, la pré­sence », et « por­ter le jeu vers l’avant ». Par exemple à Stock­holm. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.