Le dis­po­si­tif an­ti­ter­ro­riste se pré­cise

La Montagne (Vichy) - - France & Monde - Actualités -

L’Ely­sée a ré­vé­lé, hier, les contours de la nou­velle confi­gu­ra­tion qu’Emmanuel Ma­cron en­tend don­ner à la stra­té­gie an­ti­ter­ro­riste. Un « centre na­tio­nal du contre-ter­ro­risme », des­ti­né à amé­lio­rer la coor­di­na­tion entre les ser­vices de ren­sei­gne­ment, se­ra créé et une nou­velle loi se­ra pré­sen­tée le 21 juin pour prendre le re­lais de l’état d’ur­gence.

Créa­tion d’un « centre na­tio­nal du contre­ter­ro­risme », no­mi­na­tions à la tête des deux grands ser­vices de ren­sei­gne­ment, nou­velle loi pré­sen­tée le 21 juin pour prendre le re­lais de l’état d’ur­gence : l’Ély­sée a le­vé le voile, hier, sur la nou­velle im­pul­sion qu’Emmanuel Ma­cron en­tend don­ner à la stra­té­gie an­ti­ter­ro­riste.

Pro­messe de cam­pagne du can­di­dat Ma­cron, l’Ély­sée a dis­si­pé, hier, le brouillard en­tou­rant la fa­meuse « task force » di­rec­te­ment rat­ta­chée au pré­sident de la Ré­pu­blique et des­ti­née à amé­lio­rer la coor­di­na­tion entre les ser­vices de ren­sei­gne­ment. Cette an­nonce in­ter­vient au len­de­main d’une at­taque au mar­teau contre un po­li­cier par un homme se ré­cla­mant de l’or­ga­ni­sa­tion État is­la­mique (EI), sur le par­vis de Notre­Dame en plein coeur de Pa­ris.

« Dé­cloi­son­ner »

Le conseil de dé­fense heb­do­ma­daire a va­li­dé la créa­tion d’un « centre na­tio­nal du contre­ter­ro­risme » (CNCT) qui se­ra di­ri­gé par Pierre de Bous­quet de Flo­rian, ex­nu­mé­ro 1 de la DST sous Jacques Chi­rac (2002­

2007). Le CNCT se­ra pla­cé au sein de la Coor­di­na­tion na­tio­nale du ren­sei­gne­ment, struc­ture dé­jà exis­tante qui se­ra éga­le­ment di­ri­gée par Pierre de Bous­quet de Flo­rian. Consti­tué au dé­part d’une équipe d’une ving­taine de per­sonnes, sur­tout d’ana­lystes, le CNCT se­ra char­gé du « pi­lo­tage stra­té­gique des ser­vices de ren­sei­gne­ment » pour, no­tam­ment, s’as­su­rer de leur bonne coor­di­na­tion, mais « en au­cun cas de leur di­rec­tion opé­ra­tion­nelle »,

a pré­ci­sé l’Ely­sée.

Il de­vra aus­si « pro­po­ser au pré­sident des plans d’ac­tion concer­tés sur l’ac­tion des ser­vices de ren­sei­gne­ment » et « ren­dra compte chaque se­maine au conseil de dé­fense, où s’éla­bore la stra­té­gie de lutte contre le ter­ro­risme ».

L’ob­jec­tif est de « dé­cloi­son­ner » les dif­fé­rents ser­vices de ren­sei­gne­ment mais « pas de créer une nou­velle couche » de dé­ci­sion, a sou­li­gné l’Ely­sée. Une fa­çon de désa­mor­cer les cri­tiques vi­sant une « task force » as­si­mi­lée à une po­ten­tielle nou­velle strate bu­reau­cra­tique par cer­tains ac­teurs et ob­ser­va­teurs du monde du ren­sei­gne­ment.

Pre­nant la suc­ces­sion d’un Fran­çois Hol­lande dont le man­dat a été mar­qué par une vague d’at­ten­tats ji­ha­distes sans pré­cé­dent, fai­sant 239 morts de­puis jan­vier 2015, Emmanuel Ma­cron a pro­mis de faire de la lutte contre le dji­ha­disme une « prio­ri­té pour les pro­chaines an­nées », sans pour au­tant bous­cu­ler des struc­tures qui, de­puis 2008, ont dé­jà connu une mul­ti­tude de ré­formes.

Rem­pla­ce­ments

L’Ély­sée a éga­le­ment dé­voi­lé les noms des hommes qui de­vraient prendre la tête des deux grands ser­vices de ren­sei­gne­ment : Laurent Nuñez, ac­tuel pré­fet de po­lice des Bou­ches­du­Rhône, doit di­ri­ger la DGSI (Di­rec­tion gé­né­rale de la sé­cu­ri­té in­té­rieure) et Ber­nard Emié, am­bas­sa­deur à Al­ger, prendre la Di­rec­tion gé­né­rale des ser­vices ex­té­rieurs (DGSE). Ils au­ront la lourde tâche de suc­cé­der à deux pa­trons em­blé­ma­tiques du monde du ren­sei­gne­ment, Pa­trick Cal­var et Ber­nard Ba­jo­let.

Laurent Nuñez, né en 1964, énarque, est pré­fet de po­lice des Bouches­du­Rhône de­puis 2015. Ber­nard Emié, énarque né en 1958, en poste à Al­ger de­puis 2014, a no­tam­ment été conseiller tech­nique et di­plo­ma­tique de Jacques Chi­rac à l’Ély­sée de 1995 à 1998. Ils doivent être of­fi­ciel­le­ment nom­més le 21 juin, en même temps que Pierre Bous­quet de Flo­rian. ■

PHO­TO AFP

PIERRE DE BOUS­QUET DE FLO­RIAN. Outre une brillante car­rière dans la pré­fec­to­rale, le di­rec­teur du « centre na­tio­nal du contre-ter­ro­risme » a été pa­tron de la DST de 2002 à 2007.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.