L’ul­time jour­née d’une cam­pagne ex­cep­tion­nelle

La Montagne (Vichy) - - France & Monde - Actualités -

La Pre­mière mi­nistre bri­tan­nique The­re­sa May et son ad­ver­saire Je­re­my Cor­byn te­naient, hier, leurs ul­times mee­tings d’une cam­pagne élec­to­rale mar­quée par des at­ten­tats dji­ha­distes, à la veille de lé­gis­la­tives au ré­sul­tat in­cer­tain mais dé­ter­mi­nant pour les né­go­cia­tions du Brexit.

Les ques­tions de sé­cu­ri­té se sont im­po­sées au coeur des dé­bats à la suite des trois at­ten­tats re­ven­di­qués par le groupe État is­la­mique qui ont frap­pé le Royaume­Uni en moins de trois mois, le 22 mars et le 3 juin à Londres, le 22 mai à Man­ches­ter.

Le Brexit, qui do­mi­nait ini­tia­le­ment la cam­pagne, a été re­lé­gué au se­cond plan alors que ces lé­gis­la­tives an­ti­ci­pées ont été convo­quées trois ans avant la date pré­vue par The­re­sa May dans le but de ren­for­cer sa courte ma­jo­ri­té au Par­le­ment en vue des dif­fi­ciles né­go­cia­tions de sor­tie de l’Union eu­ro­péenne.

Les conser­va­teurs comptent ré­cu­pé­rer le maxi­mum de voix du par­ti eu­ro­phobe Ukip, en pleine dé­con­fi­ture de­puis le dé­part de son cha­ris­ma­tique lea­der Ni­gel Fa­rage.

L’écart s’est ré­duit

Pour la der­nière jour­née de cam­pagne, The­re­sa May in­sis­tait sur le fait qu’elle était « la seule » à pou­voir ar­ra­cher « un bon ac­cord sur le Brexit » et que le La­bour al­lait « plom­ber l’éco­no­mie bri­tan­nique ».

Le lea­der du Par­ti tra­vailliste, Je­re­my Cor­byn, es­ti­mait avoir « 24 heures pour sau­ver le NHS », le sys­tème de santé. L’écart de plus de 20 points qui sé­pa­rait les deux for­ma­tions lorsque The­re­sa May a con­vo­qué ces élec­tions en avril s’est ré­duit au point de voir les tra­vaillistes ta­lon­ner les conser­va­teurs à la veille du scru­tin. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.