Raf­fa­rin et « l’em­pe­reur »

La Montagne (Vichy) - - Élections Législatives -

L’an­cien Pre­mier mi­nistre Jean-Pierre Raf­fa­rin (Les Ré­pu­bli­cains) a ju­gé, hier, qu’il n’était « pas fa­cile d’ex­pli­quer qu’on n’élit pas un em­pe­reur » mais « un pré­sident », alors que les son­dages ac­cordent une large ma­jo­ri­té au par­ti d’Emmanuel Ma­cron. « La com­po­si­tion du Par­le­ment est très im­por­tante. Mais, dans notre calendrier élec­to­ral, la pré­si­den­tielle dé­vore les lé­gis­la­tives », a consta­té le sé­na­teur de la Vienne. ■

CONFIANCE : MA­CRON STABLE.

La cote de confiance d’Emmanuel Ma­cron est stable avec 45 % d’opi­nions po­si­tives, moins d’un mois après son ar­ri­vée à l’Ély­sée, et celle du Pre­mier mi­nistre Édouard Phi­lippe est en lé­gère hausse à 38 % (+ 2), se­lon un son­dage Elabe dif­fu­sé hier. Au­tant de Fran­çais in­ter­ro­gés (45 %, - 1) ne font en re­vanche « pas confiance » au chef de l’État pour af­fron­ter les pro­blèmes qui se posent au pays, et 10 % ne se pro­noncent pas. 46 % (+ 3) des per­sonnes in­ter­ro­gées ne font « pas confiance » au Pre­mier mi­nistre. ■

PAS DE GROUPE COM­MUN FN-DLF.

Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan, pré­sident de De­bout la France et can­di­dat aux lé­gis­la­tives dans l’Es­sonne, a ex­clu, hier, de sié­ger dans un même groupe que le Front na­tio­nal s’il était élu à l’As­sem­blée na­tio­nale. « Non, nous sommes in­dé­pen­dants, il y au­ra des par­tis in­dé­pen­dants à l’As­sem­blée », a-t-il ré­pon­du. ■

PHI­LIPPE DANS LE VI­SEUR.

Ro­ger-Gé­rard Sch­wart­zen­berg, pré­sident du groupe des ra­di­caux de gauche de l’As­sem­blée sor­tante, a re­pro­ché, hier, au Pre­mier mi­nistre Edouard Phi­lippe de se « sous­traire » à un « usage dé­mo­cra­tique » en n’étant pas can­di­dat aux élec­tions lé­gis­la­tives. Le dé­pu­té du Val-de-Marne et an­cien mi­nistre ob­serve qu’« il est de règle cou­tu­mière que le chef du gou­ver­ne­ment en fonc­tion, quand il est is­su à l’ori­gine de l’As­sem­blée na­tio­nale, se re­pré­sente tou­jours aux élec­tions lé­gis­la­tives ». ■

LE FN ET LE QA­TAR.

Le Front na­tio­nal, par la voix de sa pré­si­dente Ma­rine Le Pen, sou­haite une com­mis­sion d’en­quête par­le­men­taire sur les « re­la­tions » entre « un cer­tain nombre d’élus » fran­çais et le Qa­tar, qua­li­fié de « pays cor­rup­teur ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.