Un bout de bois pour la fier­té d’un peuple

La Montagne (Vichy) - - Médias - Mi­chel Fillière mi­chel.filliere@cen­tre­france.com

Avec un se­cond sacre dans le Top 14, l’ASM concré­tise ses am­bi­tions au som­met du rug­by. Avec des joueurs dé­clen­chant tou­jours plus l’en­goue­ment de toute une ville et d’une ré­gion der­rière eux. Li­sez ces pa­roles de nos lec­teurs.

L’homme qui triomphe est ce­lui qui y croit vrai­ment. Cette fois, les rug­by­men de l’ASM ont ap­pli­qué à la lettre cette consigne de l’écri­vain américain Hen­ry Miller, pour­tant peu fé­ru de sport. En re­pous­sant Tou­lon dans une der­nière mi­nute dan­tesque, ils ont si­gné un « suc­cès énorme », dixit Ju­lie, « en­core toute re­tour­née après deux jours de fête… »

Il est vrai que les Jau­nards n’en pou­vaient plus de por­ter l’éti­quette de Pou­li­dor du Top 14. Sept ans après le pre­mier Bou­clier, ils ont donc hé­roï­que­ment conquis Bren­nus, ce bout de bois ma­gique (*). Pour l’of­frir en

grande pompe à son peuple le len­de­main de Pen­te­côte, ce jour où il est dit que des « langues de feu » des­cendent sur les têtes des fi­dèles…

Avant de se lais­ser al­ler à l’eu­pho­rie avec les dé­cla­ra­tions pas­sion­nées de nos lec­teurs, re­te­nons dé­jà trois vi­sions d’une soi­rée émotionnelle. Avec Mo­nique : « J’ai une image qui tourne en boucle dans ma tête, celle, lors de la pré­sen­ta­tion de notre équipe, de nos joueurs fid­jiens à ge­noux de­vant le pré­sident de la Ré­pu­blique pour lui mar­quer un res­pect ap­pris de leurs an­cêtres. » Avec An­dré : « Rou­ge­rie, écla­tant de santé et de gen­tillesse, et Par­ra phé­no­mé­nal de vis­ta. » Avec Mi­chel : « Azé­ma, stoïque tel un roi cou­ron­né de­vant la gloire. »

Après ces trois images fortes de sup­por­ters aux anges, re­ve­nons aux étin­celles spor­tives. Avec en pre­mier, évi­dem­ment, un clin d’oeil à la Yel­low Ar­my et Jean­Paul en porte­pa­ role : « Un bon­heur col­lec­tif in­croyable, ex­tra­or­di­naire, mer­veilleux, su­blime, avec des rires et des larmes de joie… » Pour El­sa, « On a connu des ins­tants in­croyables. Je crois même sa­voir que le pré­pa­ra­teur men­tal de l’équipe en a per­du sa mous­tache, c’est dire… »

Bon, et si l’on fouillait un peu dans les com­men­tai­ res de nos lec­teurs connais­sant fi­na­le­ment au­tant le rug­by que la psy­cho­lo­gie spor­tive ?

Jean­Claude nous adresse ce mes­sage pour les ga­gnants. « Avec de l’au­dace, on peut tout en­tre­prendre. Avec un men­tal d’acier, on peut tout faire. Vous avez trans­for­mé la cri­tique fa­cile en quelque chose de po­si­tif. Cha­peau bas, les Mont­fer­ran­dais, et bra­vo à vos ma­na­gers. »

« Vous avez ap­pris de vos propres dé­faites et je suis sûr que de­main les vic­toires s’en­chaî­ne­ront car vous avez inventé un très beau jeu qui va du­rer. Je n’ai qu’un mot pour crier mon bon­heur : Mer­ci ! », avoue Da­niel.

En­fin, Blan­dine est émer­veillée de « la di­gni­té des joueurs cler­mon­tois qui dans l’eu­pho­rie de leur consécration, n’ont pas été au­de­là de ces images de vain­queurs de­man­dant la tête des vain­cus. C’est juste fa­bu­leux. »

Peut­être que leur livre de che­vet était si­gné par un Tive­Live af­fir­mant : « Rien n’est plus beau ni plus digne d’un vaillant homme que de se mo­dé­rer dans la vic­toire. » ■

(*) L’ori­gi­nal est conser­vé au mu­sée de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de rug­by.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.