EN CAM­PAGNE

La Montagne (Vichy) - - Élections Législatives -

« STOP OU EN­CORE ? ».

Emmanuel Ma­cron a sou­li­gné, hier, en Conseil des mi­nistres, que les Fran­çais de­vraient ré­pondre à une « ques­tion simple » lors des lé­gis­la­tives, à sa­voir « stop ou en­core ? ». « Est-ce qu’on veut de l’ac­tion ou de l’im­puis­sance ? », a ajou­té le chef de l’État. Une ma­nière de sou­hai­ter une ma­jo­ri­té ab­so­lue pour La Ré­pu­blique en Marche…

NKM « NE MARCHE PAS AU PAS ».

Na­tha­lie Kos­cius­ko-Mo­ri­zet, can­di­date LR aux lé­gis­la­tives à Pa­ris, a sem­blé éva­cuer, hier, l’idée d’une pos­sible en­trée au gou­ver­ne­ment après le scru­tin, en sou­li­gnant qu’elle « ne mar­chait pas au pas » alors que, se­lon elle, les mi­nistres ac­tuels « ne l’ouvrent pas ». Elle a as­su­ré avoir été con­tac­tée par l’équipe Ma­cron entre les deux tours de l’élec­tion pré­si­den­tielle et avoir alors ré­pon­du « vou­loir être élue sous (son) éti­quette et gar­der (son) in­dé­pen­dance ». Mais la par­tie s’an­nonce très dif­fi­cile pour NKM dans sa cir­cons­crip­tion…

PHI­LIPPE ET LE GÉ­NÉ­RAL.

Le Pre­mier mi­nistre Édouard Phi­lippe est ve­nu se re­cueillir, hier, sur la tombe du gé­né­ral de Gaulle à Co­lom­bey-les-deux-Eglises (Haute-Marne), van­da­li­sée fin mai par un ivrogne et res­tau­rée de­puis. Edouard Phi­lippe a sa­lué la « place éter­nelle » et « l’exemple » du chef de la France Libre.

AU­CUN CAN­DI­DAT FN SUS­PEN­DU.

Ni­co­las Bay, pa­tron de la cam­pagne FN pour les lé­gis­la­tives, a af­fir­mé, hier, qu’au­cun can­di­dat FN n’était en l’état sus­pen­du et a dé­fen­du la « cam­pagne exem­plaire des 573 can­di­dats » de son par­ti, après des en­quêtes poin­tant des pro­pos ex­trêmes de plu­sieurs di­zaines d’entre eux (voir notre édi­tion d’hier).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.