In­ci­ter à faire le pre­mier pas

La Montagne (Vichy) - - Vi­chy Vivre Sa Ville - Yann Ter­rat vi­chy@cen­tre­france.com

Pour évi­ter d’éven­tuelles com­pli­ca­tions, les po­do­logues de l’ar­ron­dis­se­ment in­citent la po­pu­la­tion à con­sul­ter d’avan­tage.

Hier, à L’Orée des Thermes, bi­lans et diag­nos­tics gra­tuits étaient pro­po­sés par cinq po­do­logues de l’ar­ron­dis­se­ment de Vi­chy, dans le cadre de la 15e édi­tion de la Jour­née in­ter­na­tio­nale de la san­té du pied, or­ga­ni­sée par l’Union Fran­çaise pour la san­té du Pied (UF­SP).

Une dé­marche qui vi­sait à « in­ci­ter ceux qui n’ont ja­mais fait la dé­marche à con­sul­ter les spé­cia­listes », comme l’ex­pli­quait l’une des po­do­logues sur place, Ch­rys­telle Ram­bert.

Loin d’une consul­ta­tion de confort, le diag­nos­tic per­met­trait en ef­fet de pré­ve­nir ou ra­len­tir cer­taines formes dé­gé­né­ra­tives, comme les cors au pied.

Et d’évi­ter pour le pa­tient qu’un simple in­con­fort dans la chaus­sure ne se trans­forme en dou­leur han­di­ca­pante, qui obli­ge­rait à de­man­der de l’aide et ré­dui­rait le pé­ri­mètre de marche.

Un diag­nos­tic qui n’est pas à ré­ser­ver aux per­sonnes d’un cer­tain âge. « Nous ai­me­rions que les plus jeunes puissent aus­si pro­fi­ter de ces con­sul­ta­tions, à titre pré­ven­tif,

comme on le fait dé­jà pour l’ouïe et la vue dans les mi­lieux sco­laires », ex­pli­quait Ch­rys­telle Ram­bert. Un diag­nos­tic qui, ef­fec­tué suf­fi­sam­ment tôt, per­met­trait de li­mi­ter, sur le long terme, les risques de dé­for­ma­tions, consé­quence d’une mau­vaise pos­ture : pied, hanche, ten­di­nites, etc.

Mais pour les po­do­logues, un long tra­vail de com­mu­ni­ca­tion reste à faire. « Sou­vent, les gens se rendent en phar­ma­cie pour des pro­blèmes de pied, ré­su­mait la po­do­logue. On ne leur pro­pose pas for­cé­ment un soin adap­té. »

Sur l’ar­ron­dis­se­ment, il existe pour­tant une quin­zaine de spé­cia­listes et, avec une bonne mu­tuelle, les soins po­do­logues peuvent être rem­bour­sés en grande par­tie. ■

Un diag­nos­tic le plus tôt pos­sible

PHO­TO ÉME­RIC EN­AUD

CONSUL­TA­TION. Cinq po­do­logues ont ac­cueilli les pa­tients, hier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.