McCall (Sa­ra­cens) : « De plus en plus dur ! »

La Montagne (Vichy) - - Sports Rug­by - Va­lé­ry Le­fort

Le pa­tron des cham­pions d’Eu­rope, l’Ir­lan­dais Mark Mac Call, a évi­dem­ment sui­vi le ti­rage au sort des poules de Coupe d’Eu­rope pour la sai­son 2017-18. Et on ne peut pas dire que re­trou­ver le fi­na­liste en horsd’oeuvre l’en­chante vrai­ment : « Quand j’ai vu ce ti­rage… Bon, on fe­ra avec. Mais on sait ce qui nous at­tend… L’an pas­sé, on avait eu Tou­lon en poule et là, c’est Cler­mont […]. Vi­si­ble­ment, c’est de plus en plus dur ! J’ai sui­vi leur fin de par­cours en Top 14, et je tiens à les fé­li­ci­ter pour leur titre de cham­pion de France. Ils ont su al­ler au-de­là de leur dé­cep­tion en Coupe d’Eu­rope et rien que pour ce­la, je dis bra­vo Cler­mont ». L’ASM et les Sa­ra­cens, c’est une (très) longue his­toire en Coupe d’Eu­rope. Les deux clubs sont ha­bi­tués des confron­ta­tions di­rectes avec pas moins de dix matchs au comp­teur ! C’est même un re­cord au nombre des duels fran­co-an­glais, juste de­vant les ren­contres face à Lei­ces­ter (9). Matchs de poule, quart de fi­nale, de­mi-fi­nale et fi­nale cette an­née : on a eu droit à tout. Pour McCall, cette confron­ta­tion au som­met entre les deux fi­na­listes (sans ou­blier Nor­thamp­ton et les Os­preys) met aus­si en exergue la fai­blesse de la poule 5 : « Le pro­blème, c’est Tré­vise. On sait que les autres équipes vont faire le plein ». D’où l’im­por­tance pour les Sar­ries ou l’ASM de vi­ser la pre­mière place pour évi­ter une mau­vaise sur­prise. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.