TRAIL/LE PUY 6e Grand trail du Saint-Jacques, de­main. Maillard dans l’ex­pec­ta­tive

La Montagne (Vichy) - - Sports Au­vergne - Jean-Phi­lippe Béal

La ci­té ma­riale du Puy­en­Velay se met à la mode du trail et at­tend près de 1.700 cou­reurs, de­main. Cinq courses s’offrent aux trai­leurs, dont une ou­verte en re­lais à trois et deux qui peuvent être bou­clées en marche nor­dique, avec clas­se­ment. Les 120 dos­sards de l’ul­tra­trail de 110 km et 3.000 mètres de dé­ni­ve­lé, co­rem­por­té en 2016 par Gaë­tan Roth et Gré­go­ry Gui­na­mant en 11 h 37’09”, ont tous trou­vé pre­neur. Les tra­cés des par­cours ont en­core été peau­fi­nés et amé­lio­rés cette an­née pour of­frir da­van­tage de por­tions tech­niques. Sa­luée à l’una­ni­mi­té, l’ar­ri­vée si­tuée en haut de la rue pa­vée des Tables, au pied des marches de la ca­thé­drale Notre­Dame du Puy, se­ra pleine de poé­sie dès la nuit tom­bée. Le pro­gramme. Le trail des chi­bottes : dé­part à 9 heures de Bains (20 km). Le Via Po­dien­sis : dé­part à 9 heures de Saint­Pri­vatd’Al­lier (35 km). Le trail du Gé­vau­dan : dé­part à 9 heures de Mo­nis­trold’Al­lier (48 km). Le Grand Trail du Saint­Jacques : dé­part à 9 heures de Saugues (74 km en so­lo ou re­lais). L’ul­tra­trail : dé­part à 4 h 30 de Cha­na­leilles (110 km). ■ C’est un Ro­main Maillard mo­ti­vé par sa pre­mière sé­lec­tion, mais sans ga­ran­tie sur son état de forme dans les pentes ita­liennes, qui s’ali­gne­ra au sein d’une équipe de France am­bi­tieuse, di­manche aux Mon­diaux de trail de Ba­dia Pra­ta­glia.

Le cou­reur du Team Éric Favre par­ta­ge­ra avec la Can­ta­lienne Anne­Lise Rous­set le flam­beau au­ver­gnat en Ita­lie. Sans for­fan­te­rie dé­pla­cée : « En fait, je suis un peu dans l’ex­pec­ta­tive à cause d’une frac­ture de fa­tigue au pied gauche, sur le­quel j’avais sans doute com­pen­sé suite à une apo­né­vro­site, bles­sure qui m’a écar­té des ter­rains du­rant six se­maines. J’ai re­pris la course à pied de­puis trois se­maines en ne pou­vant qu’es­pé­rer que ce soit suf­fi­sant… En tout cas, je dois re­con­naître que je ne me rends pas aux Mon­diaux dans les meilleures dis­po­si­tions », se ques­tionne le Cler­mon­tois.

Un dis­cours d’hon­nê­te­té, qui a été le sien, éga­le­ment, avec Jeff Pon­tier et Phi­lippe Pro­page, les res­pon­sables des Bleus : « Ils m’ont vrai­ment lais­sé le VENTOUX. Là où Ro­main Maillard a dé­cro­ché sa pre­mière sé­lec­tion, le 19 mars.

choix en me di­sant sur­tout que ma sé­lec­tion, je l’avais mé­ri­tée. De mon cô­té, je me dis qu’une sé­lec­tion en équipe de France, c’est une op­por­tu­ni­té qui ne se re­pré­sen­te­ra peut­être pas. »

Et dont il a res­sen­ti toute l’im­por­tance lors du ras­sem­ble­ment des Bleus, du 14 au 18 mai, dans le Can­tal, à Man­dailles, au pied du pas de Pey­rol, où il a pu ef­fec­tuer les sor­ties… à vé­lo du pro­gramme.

Le vé­lo, l’un des mo­tifs d’es­pé­rance pour Ro­main Maillard : « J’en ai fait beau­coup. Ce n’est bien sûr pas pa­reil que cou­rir par les che­mins. Mais ça m’a per­mis de ne pas res­ter in­ac­tif du­rant la pé­riode où je ne pou­vais pas cou­rir. En vo­lume, je crois que j’ai fait ce qu’il fal­lait pour avoir la caisse. Sa­chant que ce type d’en­traî­ne­ment croi­sé, j’en fais de toute fa­çon ré­gu­liè­re­ment dans ma pré­pa­ra­tion. » En­suite, Ro­main Maillard, bien dé­ci­dé à don­ner tout ce qu’il pour­ra au ser­vice des Bleus, ap­pré­hende fa­vo­ra­ble­ment le par­cours ita­lien : « Cette an­née, les cham­pion­nats ne se dis­putent pas sur 80 km mais sur 50 km seu­le­ment, ça change quand même la donne. En­suite, on a pu bé­né­fi­cier d’une re­co vi­déo de Fran­çois Les­ca ( XTTR63 ) : on se­ra à 1.300 m d’al­ti­tude, ça pa­raît plu­tôt rou­lant, avec des singles mais sur­tout des che­mins as­sez larges, un peu comme vers chez moi, du cô­té des puys de la Vache et de Las­so­las. Même si, vers le 30e km, on va prendre 700 m de dé­ni­ve­lé po­si­tif en très peu de temps… ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.