L’ag­glo à nou­veau au com­plet

La Montagne (Vichy) - - Vichy Vivre Sa Ville - Laurent Ber­nard

Le maire de Creu­zier-leNeuf, Léo­pold Nu­nez, a fi­na­le­ment re­non­cé à son re­cours au Con­seil d’État, per­met­tant au conseiller d’op­po­si­tion Ro­land Lo­va­ty de sié­ger à nou­veau à la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion.

Le 22 juin pro­chain, un élu de Creu­zier­leNeuf sié­ge­ra de nou­veau au con­seil com­mu­nau­taire de Vi­chy Com­mu­nau­té, après une pa­ren­thèse de trois mois avec un fau­teuil vide. Il s’agi­ra de Ro­land Lo­va­ty, comme l’a dé­ci­dé le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif en fé­vrier, in­ver­sant la dé­ci­sion du con­seil mu­ni­ci­pal de Creu­zier­le­Neuf, prise dé­but jan­vier.

Rap­pel des faits. En fé­vrier, le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif avait an­nu­lé l’élec­tion de Ca­rine Pa­glia et de son sup­pléant Léo­pold Nu­nez (maire de la com­mune), la conseillère d’op­po­si­tion ayant réus­si à prou­ver RO­LAND LO­VA­TY. com­mu­nau­taire. Dé­lé­gué

qu’elle avait été élue contre sa vo­lon­té. Le tri­bu­nal avait dans le même temps dé­si­gné vain­queur du scru­tin or­ga­ni­sé le 5 jan­vier, par le con­seil mu­ni­ci­pal de Creu­zier­le­Neuf, l’autre bi­nôme, Ro­land Lo­va­ty (ti­tu­laire) et JeanBap­tiste Ja­boin (sup­pléant), puis­qu’au­cune autre liste n’au­rait pu être consti­tuée (*). Le 30 mars, lors du der­nier con­seil com­mu­nau­taire, Ro­land Lo­va­ty au­rait donc dû sié­ger. Il ne se trou­vait pour­tant pas dans l’hé­mi­cycle, mais dans le pu­blic.

La rai­son ? Léo­pold Nu­nez a fait ap­pel au Con­seil d’État de la dé­ci­sion. L’ap­pel étant sus­pen­sif, le siège de­vait res­ter vide jus­qu’à la dé­ci­sion de la ju­ri­dic­tion.

Le der­nier re­bon­dis­se­ment. Mais on ne la connaî­tra ja­mais… Car cette se­maine, Léo­pold Nu­nez a dé­ci­dé de re­ti­rer son re­cours. De fait, Ro­land Lo­va­ty peut dé­sor­mais sié­ger à nou­veau à Vi­chy Com­mu­nau­té. Ce­la de­vrait être le cas dès la pro­chaine réu­nion, le jeu­di 22 juin.

Et main­te­nant ? Sur le ter­rain ju­di­ciaire, l’af­faire est close, mais l’est­elle po­li­ti­que­ment ? C’est beau­coup moins sûr…

In­ter­ro­gé sur les rai­sons qui l’ont pous­sé à ab­di­quer, Léo­pold Nu­nez livre une ré­ponse caus­tique. « Nous avons vou­lu per­mettre à Ro­land Lo­va­ty de sié­ger et ain­si dé­fendre les in­té­rêts de la com­mune à la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion. Car jus­qu’à pré­sent, il a vo­té contre tous les pro­jets pré­sen­tés ».

« Je vais dire qui est vrai­ment Léo­pold Nu­nez »

Quant à Ro­land Lo­va­ty, il compte prendre la pa­role de­vant ses col­lègues, le 22 juin, pour « dire qui est vrai­ment Léo­pold Nu­nez ». Pas vrai­ment de quoi apai­ser les rap­ports. ■

(*) Cette élec­tion a été or­ga­ni­sée au mo­ment de la fu­sion de Vi­chy Val d’Al­lier et de la Mon­tagne bour­bon­naise. Creu­zier­leNeuf, qui comp­tait jusque­là deux dé­lé­gués, n’en conser­vait qu’un dans la nou­velle col­lec­ti­vi­té. Seuls les deux sor­tants, Ca­rine Pa­glia et Ro­land Lo­va­ty, pou­vaient se pré­sen­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.