Ils sont at­ten­dus au tour­nant

La Montagne (Vichy) - - Sports L'actu Nationale -

Ceux - et ce - qu’il fau­dra sur­veiller pen­dant le Grand Prix du Canada, sep­tième manche de la sai­son 2017, dis­pu­té de­main (20 heures) sur le cir­cuit Gilles-Villeneuve à Mon­tréal.

Ki­mi va-t-il conti­nuer à bou­der ? Très contra­rié d’avoir ter­mi­né der­rière Vet­tel à Mo­na­co, « Ice­man » était en­core plus gla­cial que d’ha­bi­tude sur le po­dium. Le Fin­lan­dais avait le sen­ti­ment, peut­être lé­gi­time, de s’être fait dé­ro­ber un deuxième suc­cès pos­sible en Prin­ci­pau­té après ce­lui de 2005, et sa pre­mière vic­toire en F1 de­puis le GP d’Aus­tra­lie en 2013. En cause, la stra­té­gie de son équipe qui a lais­sé tour­ner Vet­tel plus long­temps en piste avant le pre­mier ra­vi­taille­ment.

Le Fin­lan­dais ac­cuse à pré­sent 62 points de re­tard sur son co­équi­pier au cham­pion­nat, où il oc­cupe la 4e place. Jus­qu’à pré­sent équi­pier mo­dèle de l’Al­le­mand, Raïkkön­nen va­t­il se re­bif­fer ? Pas sûr car le contrat liant le cham­pion du monde 2007 à la Scu­de­ria ex­pire à la fin de cette sai­son, et il

ai­me­rait sans doute le faire re­nou­ve­ler d’au moins une an­née.

Stroll pas en­core vrai­ment à la mai­son. Le « roo­kie » ca­na­dien de Williams aborde son pre­mier GP à do­mi­cile avec une mo­deste 11e place en Rus­sie pour meilleur ré­sul­tat, et un crash po­lé­mique lors des es­sais à Mo­na­co. Et on ne peut pas dire que Lance Stroll sus­cite le même en­thou­siasme dans son pays que le der­nier Ca­na­dien à s’être ali­gné en F1, Jacques Villeneuve, cham­pion en 1997 avec Williams. Mais l’an­cien membre de l’Aca­dé­mie des pi­lotes Fer­ra­ri peut comp­ter sur le sou­

tien fi­nan­cier de son père, mul­ti­mil­liar­daire de la mode.

McLa­ren-Hon­da, progrès en­fin en vue. N’ayant pas en­core ins­crit un point après six courses, McLa­ren­Hon­da a vé­cu un cal­vaire de­puis le dé­but de la sai­son, dû tant à une fia­bi­li­té mé­diocre qu’aux per­for­mances très in­suf­fi­santes du moteur. Mais le di­rec­teur spor­tif Eric Boul­lier af­firme que son équipe a at­teint jus­qu’à pré­sent « un taux de réus­site de 95 % au ni­veau des ob­jec­tifs fixés dans le dé­ve­lop­pe­ment aé­ro­dy­na­mique de la voi­ture ». Certes, deux ac­ci­dents ont mis hors course ses mo­no­places à Mo­na­co, mais elles étaient par­ve­nues en Q3. Et le re­tour de Fer­nan­do Alon­so après sa par­ti­ci­pa­tion aux 500 Miles d’In­dia­na­po­lis a été une res­pi­ra­tion bien­ve­nue pour le double cham­pion du monde es­pa­gnol. Dans un pre­mier temps, le but de McLa­renHon­da est mo­deste : voir ses pi­lotes fran­chir tous les deux l’ar­ri­vée, ce qui se­rait une pre­mière en 2017.

Vers­tap­pen à la re­lance. Faute de pou­voir ri­va­li­ser avec Fer­ra­ri et Mer­cedes, chez Red Bull on scrute le duel entre Max Vers­tap­pen et son équi­pier aus­tra­lien, Da­niel Ric­ciar­do. Le pi­lote de 19 ans sem­blait ini­tia­le­ment avoir le des­sus mais ce­la n’est plus le cas de­puis trois courses. A Mo­na­co, Vers­tap­pen a ver­te­ment ex­pri­mé à la ra­dio son mé­con­ten­te­ment d’avoir ra­té son pre­mier ra­vi­taille­ment. Cet em­por­te­ment lui a va­lu les re­mon­trances de Da­mon Hill : « Il y a de très jeunes té­lé­spec­ta­teurs qui écoutent ce qu’il dit », a dé­plo­ré le cham­pion du monde 1996. Le fils de Jos es­père se re­lan­cer au cours d’un GP du Canada qu’il ap­pré­cie par­ti­cu­liè­re­ment. « La foule vient tou­jours en nombre sur ce cir­cuit, par­ti­cu­liè­re­ment aux vi­rages 1 et 2 où vous res­sen­tez les cla­meurs jusque dans la voi­ture », dé­taille le Néer­lan­dais. ■

McLa­ren­Hon­da à la re­cherche du pre­mier point

STROLL. Le Ca­na­dien se­ra sur son cir­cuit de­main et es­père faire mieux que sa 11e place au GP de Rus­sie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.